Ces filles-là, elles assurent

Personne ne s’attendait à un tel début en fanfare du Toulouse Métropole Basket, promu au plus haut niveau national. En s’appuyant sur une ossature solide, qui leur a permis d’atteindre l’élite, l’équipe avance doucement mais sûrement, déployant un basket alliant technique et physique.

 

Sans faire de bruit, les basketteuses toulousaines sont en train de créer la véritable sensation de ce début de championnat 2012-2013, où elles sont actuellement 4: «Nous n’avons aucune star, par contre mon équipe est rigoureuse et disciplinée. Nous étions en plein doute en début de saison, mais la victoire contre Mondeville lors de la seconde journée, a permis aux filles de croire davantage en elles», précisait le coach Matthieu Chauvet, très satisfait de cette entame en fanfare. Inutile de parader pour autant, la saison n’a pas encore donné tous ces enseignements. Mais si on se penche de plus près sur les récentes performances du TMB, il a de quoi envisager l’avenir de la plus belle des manières.

 

Trois victoires d’affilées


La série est en cours, le Toulouse Métropole Basket est invaincu depuis trois rencontres.  Dix joueuses se partagent le temps de jeu et cela fonctionne à merveille pour l’instant. En enchaînant trois succès consécutifs, dont deux loin du petit Palais des Sports, voilà que les filles sont aujourd’hui aux portes du podium avant de recevoir Charleville le week-end prochain : «Tout a vraiment débuté après notre revers à Perpignan, où nous étions rentrés très frustrés. Nous avons enchaîné par une victoire inattendue à Tarbes, ce qui est devenu notre match référence et puis la spirale positive a pris le dessus. Ce qui me rassure, c’est qu’elles n’hésitent pas à prendre le jeu à leur compte. Certaines victoires ne sont pas volées, nous avons dominé de bout en bout», poursuivait le jeune entraîneur, adepte d’un basket rigoureux mais où les filles se sentent à l’aise. Autour de la capitaine Darline N’Soki, le collectif sait prendre des risques et surtout ses responsabilités dans ou loin de la raquette.

 

Des promues qui assurent

Car il ne faut pas l’oublier, le TMB est promu en Ligue Féminine de Basket cette année. Du coup, les actuels résultats surprennent un peu tout le monde : «Je pense parfois aux pronostiqueurs, ceux qui nous voyaient à la dernière place de bout en bout. C’est sûr qu’il reste encore plein de matchs, mais en tout cas, nous pouvons passer la trêve au chaud. Deux petites victoires à la maison d’ici là, et je serai un entraîneur comblé (…). Les filles travaillent sereinement, je leur impose une remise en question à chaque début de semaine. L’euphorie de la victoire doit s’estomper rapidement. Nous n’essayons pas d’accrocher le podium car notre objectif prioritaire reste le maintien. Toutefois, nous essayons de distancer nos concurrents directs et cela marche plutôt bien en ce moment», parachevait Chauvet.

Pourvu que cela dure, il n’y a aucune raison que cela cesse après tout. La dynamique a l’air bien installé.

 

par Mehdi Djebbari



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.