Canoë-Kayak : après les crues, prudence !

« Cool de source », le label du Comité régional du Canoë-Kayak, entame sa quatrième édition. Dans un contexte particulier, marqué par les récentes crues, les fleuves sont dangereux. Prudence à tous les amateurs.

 

Le label Cool de source, qui concerne douze sites de Canoë-Kayak en Midi-Pyrénées, garantit une pratique éco-responsable et sécuritaire. Les crues passées ont donné du fil à retordre au Comité régional de ce sport, qui a dû intervenir sur plusieurs sites, dans le Comminges et à Lourdes notamment, afin de dégager les troncs d’arbre et autres déchets naturels. En Haute-Garonne, « c’est du côté de Fronsac que nous avons dû agir avec l’aide de la population », souligne Arnaud Boschung, auditeur pour Cool de source. Aujourd’hui, Jean Bartaberry, président de l’instance régionale de Canoë-Kayak, tient à assurer que « 100% des sites Cool de source sont prêts pour la saison. » Toutefois, la prudence reste de mise. Les fleuves sont plus dangereux, ce qui nécessite plus que jamais d’être accompagné par des professionnels.

Protéger la nature, servir le tourisme

Pratiquer le Canoë-Kayak a un impact sur l’environnement, que ce soit les détritus laissés par les pique-niqueurs, chewing-gums et mégots où la pollution entraînée par les trajets. Cool de source a pour objectif d’assurer la réduction de ces effets indésirables. Ce label marque une « volonté politique de préserver les sites de canoë », indique Jean Bartaberry, afin de valoriser le territoire. Un point important, car descendre les rivières peut être une manière de visiter la région. « En Midi-Pyrénées, 80% des eaux sont praticables », souligne le président du comité régional de Canoë-Kayak. A vos pagaies !

 

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.