Avignon – TO: Les Toulousains à l’envie

Dimanche dernier, le Toulouse Olympique a réussi la performance de s’imposer au Stade Saint Ruf, l’antre du SO Avignon, sur le score de 6 à 18. Accusés d’un manque d’implication lors de leur dernière sortie face à Carcassonne, les protégés de Gilles Dumas ont cette fois répondu présents dans l’engagement, avec notamment une défense très agressive.

 

Pas de round d’observation dans cette rencontre, dès l’entame, les contacts sont âpres et les impacts rudes, à l’image de ce tampon de Shane Blackett et Théo Gonzalez-Trique sur Joris Cagnac. Ce dernier quittera d’ailleurs le terrain un peu groggy, avant de revenir plus tard dans la partie… et le jeune pilier du TO en fera de même quelques minutes plus tard, mais restera quant à lui sur le banc. Les Olympiens sont bien dans le match sur le plan défensif mais restent fébriles en attaque et commettent des fautes dans leur camp. Le puissant Wood en profite et ouvre la marque (4-0). A peine trois minutes et deux pénalités plus tard, Arnaud, l’artilleur local, aggrave le score (6-0).

Toujours bien en place défensivement, les Olympiens vont régler la mire en attaque… et de quelle manière ! Partis de leurs propres vingt mètres, après un bon travail des avants avec plusieurs libérations de balle, les visiteurs mettent sur orbite Kuni Minga qui s’enfonce profondément dans le camp adverse. Ils balaient ensuite deux fois la largeur du terrain avant de placer Sébastien Planas dans un intervalle pour la conclusion (6-6).

Le TO accélère

A peine cinq minutes plus tard, l’omniprésent seconde ligne du TO se met de nouveau en évidence au bout d’une superbe action collective (6-12). Les Vauclusiens n’ont pas abdiqué mais les Toulousains ne lâchent rien en défense et sur un nouvel enchaînement sur la largeur, Florian Quintilla décale Adam Innes qui conclut en coin, 6-18 à la pause.

Au cours de la 2e période, les Avignonnais gardent la possession mais la défense des Bleus et Blancs reste intraitable. Les locaux pilonnent mais ne trouvent pas de faille, et dans les dix dernières minutes, les coéquipiers du « capitaine courage », Guy Williams, auraient même pu aggraver la marque par Shane Blackett qui commet un en-avant dans l’en-but et par Mark Kheirallah sur pénalité. Score final : 6-18.

Samedi prochain, à 18h30, les Olympiens délaissent le championnat pour un match de gala au Stade Arnauné face à la formation Super League des London Broncos.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.