14 juillet, le bilan d’Yvan Cujious : « Une performance unique »

Le 14 juillet dernier, selon les organisateurs, 100 000 personnes ont assisté au concert donné sur les allées Jean Jaurès. Retour sur un événement qui fera date et sur l’édition à venir avec son directeur artistique, Yvan Cujious.

Avec Yvan Cujious, un événement artistique en chasse toujours un autre. Après avoir participé au Festival Jean Ferrat à Antraigues-sur-Volane, le chanteur toulousain était en concert à Metz le week-end dernier. Mais dix jours auparavant, le patron de Passerelle Productions  organisait aussi le concert du 14 juillet sur les allées Jean Jaurès. 100 000 personnes sont venues applaudir à tout rompre Maurane, Bernard Lavilliers, Calogero, l’Orchestre du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev et bien d’autres… Pour Yvan Cujious, cette édition 2013 était « un bon cru : On a fait se rencontrer le monde de la musique classique avec celui de la variété. Ce sont des univers qui ne sont pas habitués à jouer ensemble. C’était une véritable création qui ne sera certainement pas rejouée en l’état, une performance unique. » Il se souvient de « moments d’anthologie » : « Lavilliers qui chante du Léo Ferré le jour anniversaire des vingt ans de sa mort, sur les allées Jean Jaurès avec toute la symbolique qu’on y met derrière… M*** c’est joli quoi ! » s’exclame Y. Cujious. Et de citer aussi, Maurane interprétant du Mercedes Sosa ou encore Juliette, du Carlos Gardel accompagnée de l’orchestre symphonique. Mais Yvan Cujious voit un autre avantage à cette soirée, plus sociétal : donner la possibilité à un public profane d’assister gratuitement à un concert symphonique, par le biais d’artistes plus populaires comme Calogero. « Finalement, le public découvre un des fleurons de la ville, l’orchestre du Capitole, emblématique au même titre que Nougaro, Zebda, etc. Avec à la fin, un Tugan Sokhiev presque élevé au rang de rock star et les allées qui chantent « toreador » (Carmen de Bizet, ndlr) d’une seule voix. C’est fabuleux ! Et c’est pour moi la définition de la musique populaire : pouvoir l’offrir au plus grand nombre et la désenclaver, la rendre accessible aux gens de la rue sans condescendance, dans le partage» souligne Y. Cujious. Pour 2014, le concert du 14 juillet reste suspendu aux municipales. « Les décisions politiques, ce n’est pas moi qui les prends mais je trouve super porteur d’avoir utilisé les allées Jean Jaurès, l’hyper-centre, pour un événement majeur. Du coup, on se démarque des autres villes. C’est unique» considère Y. Cujious. Pas d’annonce de programmation encore mais « ce qui est certain, c’est qu’on a franchi un cap», affirme-t-il, « on ne pourra redescendre à  un niveau inférieur.»

Claire Manaud

 

Toulouse Con Tour et consorts…

Ce 13 août Yvan Cujious joue à Albi (Place aux artistes), et à Colomiers le 15 septembre pour l’ouverture de la saison culturelle. Il sera sur scène pour le Toulouse Con Tour les 3 (complet) et 4 février 2014 à Odyssud Blagnac, accompagné de deux autres « pointures » toulousaines, Art Mengo et Magyd Cherfi. En mars, il se produira au Grenier Théâtre pour son spectacle « Encore un succès » mis en scène par Pascal Légitimus. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.