Val Tolosa : les opposants bloquent la construction de la RD 82

Val Tolosa
Les militants contre le projet Val Tolosa bloquent la construction de la déviation D82 @Collectif Non à Val Tolosa

Le promoteur du projet de centre commercial situé à Plaisance-du-Touch, a commencé des travaux de contournement routier du site. Ce lundi  7 septembre, les opposants au projet ont décidé le blocage du chantier.

Par Valentin Dohin

 

Depuis 6h30 ce lundi, plusieurs dizaines de militants bloquent le chantier de déviation de  la route départemental 82 sur le plateau de la Ménude. Cette déviation de 3 kilomètres permettrait le contournement du projet de centre commercial « Val Tolosa », situé à l’ouest de Toulouse. « Il a tous les droits pour construire cette route, le promoteur est sur son terrain, en revanche il n’a encore aucune autorisation pour démarrer le chantier du centre commercial », explique Jutta Dumas, présidente du collectif « Non à Val Tolosa ». « Pourquoi entamer de tels travaux si le promoteur n’est pas certain que son projet final puisse aboutir. C’est simplement pour que les élus soient devant le fait accompli, avec des constructions sur lesquelles il serait impossible de revenir », précise Jutta Dumas. En effet, le conseil départemental de Haute-Garonne n’a toujours pas validé la création du centre commercial voulu par le promoteur immobilier Unibail-Rodamco.

Le président du Conseil départemental, Georges Méric, a d’ailleurs communiqué son mécontentement à propos du démarrage des travaux. Il demande la suspension immédiate du chantier. « Suite aux travaux en cours sur le site de la Ménude, le Conseil départemental de la Haute-Garonne tient à préciser qu’aucune autorisation n’a été délivrée » déclare George Méric, qui ajoute : « Dès mon élection à la Présidence du Conseil départemental, j’ai souhaité mettre à plat le dossier Val Tolosa et clarifier une situation floue dont j’ai hérité ». Ainsi George Méric a réclamé un audit financier et juridique pour comprendre la nature et le niveau des engagements pris par son prédécesseur, Pierre Izard, sur ce dossier. Une position vue d’un bon œil par Jutta Dumas : «Il nous semble que le Conseil départemental fait traîner le dossier, nous voyons qu’il y a de plus en plus de réticences à la construction de Val Tolosa. En ce qui nous concerne, nous réclamons qu’il y est une véritable médiation ».

Ce blocage devrait se prolonger toute la journée dans le calme. « Nous sommes sur la voie public, nous sommes en droit d’être là, les gendarmes sont là pour assurer notre sécurité et celle des salariés du chantier, mais il n’y a rien craindre, notre action n’est pas violente », a souligné la présidente du collectif.

 

Plan du site :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.