Une union fédératrice entre Toulouse et Marseille

Depuis deux mois, une association regroupe dans la ville rose les Marseillais de cœur et Toulousains d’adoption pour organiser des événements festifs et conviviaux qui permettront de récolter des fonds pour la fondation “Un sourire, un espoir pour la vie.”

 
Rassembler les Toulousains d’o-rigine marseillaise pour la bonne cause. C’est le but de Stéphane Piquemal, natif de la cité phocéenne et résidant dans la ville rose depuis 20 ans en tant qu’agent municipal. Entouré de quelques amis, le projet est né le 22 avril dernier avec la création de l’association des “Marseillais de Toulouse et de Haute-Garonne”, premier regroupement de Marseillais de France, un point de rencontre pour tous ceux qui sont nostalgiques ou se sentent reliés à la métropole provençale. L’association estime à 4 000 le nombre de Marseillais vivant dans le département et compte de nombreux clubs de supporters de l’OM dans la région. Le projet peut donc en attirer plus d’un, surtout quand on sait que l’objectif premier est de récolter des fonds pour la fondation de Pascal Olmeta, “Un sourire, un espoir pour la vie”. Pierre Guayraud, vice-président des Marseillais de Toulouse, est un proche du célèbre gardien de but et a donc pris contact avec l’organisme qui œuvre depuis 2006 auprès de jeunes malades hospitalisés pour améliorer leur bien-être physique et moral. La mise en place de séjours au ski ou de voyages permet de réaliser les rêves des enfants et de leur donner du sourire. Dernièrement, certains ont pu se rendre en Afrique du Sud et d’autres rencontrer Tony Parker aux États-Unis. L’association des Marseillais de Toulouse a également pour but de remédier à la méconnaissance de la capitale méditerranéenne. «Marseille a une assez mauvaise réputation. Lorsque l’on en parle dans la presse, c’est pour évoquer la délinquance, la criminalité. Nous voulons montrer une autre image.» nous confie Stéphane Piquemal. Pour cela, elle souhaite mettre en avant la culture, la gastronomie, le patrimoine et l’histoire marseillaise et favoriser les échanges entre les deux villes à l’occasion de rencontres sportives, culturelles ou touristiques «pour qu’il y ait un échange, un dialogue».

De nombreuses manifestations pour 2012

Les événements organisés lèveront des fonds pour les enfants hospitalisés. Ce sera notamment le cas dès octobre prochain avec un dîner spectacle avec animation musicale au “C Moon Palace” où plus de la moitié des bénéfices sera reversé à la fondation de Pascal Olmeta. Est également prévu un Tournoi de football à Borderouge en mai 2012 avec la participation de joueurs pros et ex-pros de toute la France et de la jeune entente toulousaine (JET). En accord avec l’action de la fondation du célèbre gardien de but, le handisport sera représenté avec notamment une équipe de non- voyants. «Il faut mettre en avant ces différents clubs car ils ne sont que trop rarement invités dans ce genre d’événements.» confie le président. Toujours dans une démarche caritative, les dirigeants de l’association se déplaceront à Monaco lors du match de charité Marseille-Manchester United pour faire signer des maillots aux joueurs des deux équipes en vue d’une vente aux enchères. «Nous avons une dizaine de projets pour l’année prochaine alors que nous avions pour objectif d’organiser un ou deux événements. C’est la preu-ve de l’engouement qu’il y a autour de notre association.» se réjouit Stéphane Piquemal. A l’horizon 2013, le Beach Soccer Show annuel de la fondation de Pascal Olmeta devrait avoir lieu à Toulouse en présence de Christophe Maé ou encore Éric Cantona. «Mais ce n’est pas une opération marketing» rappelle Saïd Fouah membre du bureau. «Ils ne seront pas là pour se montrer. Ce sont de vrais gens qui s’investissent, qui s’impliquent et donnent de leur temps pour les enfants.» Tout un symbole pour la nouvelle association.

Renseignements et adhésions
2, rue Gabriel Péri 31000 Toulouse
Tel : 0629589855 et 0663160090
Mail : assodesmarseillais@gmail.com

Rémi Dehan



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.