Une directrice d’école séquestrée cette nuit à Plaisance-du-Touch

La nouvelle année scolaire débute dans un climat plus que tendu à Plaisance-du-Touch. Une directrice d’école a été séquestrée dans son établissement, hier après-midi, par des parents d’élèves mécontents. Elle n’a été relâchée qu’à 2h du matin. Explications.

 

« Hier après-midi, les parents d’élèves de l’école Rivière ont appris que l’académie envisageait de supprimer une classe maternelle pour en rajouter une au primaire », raconte Rémi Demersseman, conseiller municipal délégué au projet éducatif à Plaisance-du-Touch. De colère, ils ont décidé de bloquer l’école et d’enfermer la directrice, « dans une ambiance bon enfant », précise-t-il. Il y a aujourd’hui « 4 classes maternelles pour 107 enfants. Si on en supprime une, cela portera le nombre d’élèves par classe à 36. » Les parents estiment qu’il faudrait maintenir la classe maternelle et en ouvrir une au primaire. « Les discussions se sont tenues jusqu’à tard dans la nuit avec l’inspectrice d’académie, et la directrice a été relâchée vers 2h du matin », poursuit l’élu. Ce matin, les parents étaient toujours devant l’école et ont bloqué les cours jusqu’à environ 10h30. Une réunion se tient cette après-midi au rectorat d’académie afin de décider l’affectation des derniers postes qu’il reste à pourvoir. Les conclusions devraient être connues dans la soirée, « si elles ne conviennent pas aux parents d’élèves de cette école, ils sont prêts à camper tout le week-end devant, en signe de protestation », rapporte Rémi Demersseman.

 

Coralie Bombail

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.