Un viaduc pour Envol

A l’occasion du lancement des travaux du viaduc de franchissement de l’A621, la SMAT fait le point sur l’avancement du chantier de la ligne Envol.

Il faut pour l’instant se l’imaginer. Au-dessus de l’A621, à mi-chemin entre le pont Velasquez sur la commune de Blagnac et les panneaux de signalisation de la rocade (voir notre photo), un viaduc de 68m de long et 17m de large. C’est ce mardi qu’ont débuté ces travaux de franchissement dans le cadre de la construction de la ligne de tram Envol. Ils devraient s’étendre jusqu’au second trimestre 2014 et les automobilistes devront une fois de plus prendre leur mal en patience puisque la construction de l’ouvrage va entraîner la neutralisation de la bande d’arrêt d’urgence et des fermetures de nuit (les 16, 21, 22, 23, 27 et 28 mai de 21h à 6h) d’abord dans le sens Blagnac Toulouse, de l’échangeur Dewoitine-Bellonte à celui de Saint-Michel. « On minimise au maximum l’impact sur la rocade. Celle-ci sera condamnée 52 nuits, mais dans le sens Toulouse Blagnac, les horaires de fermeture vont tenir compte notamment des premiers départs le matin des avions. La rocade sera ouverte à partir de 5h30 » précise pourtant Joël Carreiras, président de la SMAT.

Pour rappel, la ligne Envol, longue de 2.4km, est dotée de trois stations à partir d’Ancely : Nadot, Daurat et Aéroport. Elle est rattachée aux lignes A, C (station Arènes) et B, avec en bout de course, la station Palais de Justice (futur tram Garonne). « C’est à la fois une desserte de l’aéroport mais surtout une zone de 14 000 emplois. Il y a vraiment un double intérêt à ce tramway dans ce secteur dont on sait qu’il est difficile et souvent congestionné » considère Joël Carreiras. Quant à la mise en service, elle est prévue « entre fin 2014 et début 2015 » avance prudemment le président de la SMAT qui ajoute : «On n’est pas à deux ou trois mois près, sachant qu’on a des années de retard dans la desserte de l’aéroport.» Coût de l’opération Envol : 69 millions d’euros.

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.