Un Marathon au profil égyptien

De la bibliothèque d’Alexandrie en passant par les pyramides du Caire, le Marathon des Mots, pour sa 5ème édition du 10 au 14 juin prochains, sera le temple de l’Egypte. Autour d’Omar Sharif et de JMG Le Clézio (respectivement invité et Président d’honneur), une centaine d’auteurs égyptiens feront escale dans la ville rose pour un festival qui veut donner la part belle à la littérature des cultures Sud.

 
A la découverte d’une littérature

«C’est une littérature passionnante qui ne possède pas encore de vrai espace dédié». Par ces propos, Olivier Poivre D’Arvor, président de l’association «Le Marathon du livre», réaffirme l’un des buts du Marathon des Mots : la promotion des cultures sud et notamment de leurs littératures. Ainsi, pour cette édition 2009, ce ne sont pas des montagnes mais des pyramides que les organisateurs du festival vont faire déplacer à Toulouse. En effet, après Alger en 2008, l’accent est mis sur un autre pays du sud, l’Egypte et plus particulièrement Alexandrie et Le Caire. Entre 120 et 150 auteurs sont attendus dans la ville rose. Un nombre certes inférieur aux années précédentes mais qui a pour objectif «de faciliter les rencontres, les échanges, de permettre aux publics de mieux appréhender, mieux découvrir l’univers de tous ces auteurs » explique Serge Roué et Dalia Hassan, directeur général et directrice déléguée du Marathon. Moins de monde, certes, mais du beau monde, même si la programmation annoncée reste à affiner : Georges Moustaki, Magyd Cherfi, … Sans oublier des lectures d’œuvres de Jean Cocteau, Gustave Flaubert, et Christian Jacq entre autres, ainsi qu’un hommage à la chanteuse Dalida et à Youssef Chahine. A noter que la découverte de tous ces auteurs sera d’autant plus facilitée que 80 % des manifestations seront gratuites.

 

Du nouveau pour les plus jeunes

Les années ont montré, que le succès de cet événement est en grande partie dû à l’intérêt grandissant des élèves et enseignants. Plus de 6000 élèves étaient présents en 2008. En effet, ce festival ouvre une autre porte de la lecture à tous ces jeunes, différente de la lecture scolaire. De nombreux ateliers de lecture mais aussi de création vont être mis en place pour cette édition 2009 où primaires, collégiens, lycéens et même enseignants pourront laisser libre cours à leur talent d’expression, voire même d’écriture. Par exemple, plusieurs concours de lecture seront organisés pour les scolaires. Derrière ce marathon, c’est une volonté d’encourager tous les jeunes talents qu’ils soient de réels acteurs, auteurs, ou non.

Un documentaire sur Arte

Depuis une édition bruxelloise en octobre 2008, le Marathon des Mots a pris une dimension européenne.
De plus, montrant l’importance toujours grandissante de ce festival, Arte, en tant que partenaire, produira un documentaire de 52 min (diffusé en juin) sur cette édition et donc sur Le Caire.
A n’en pas douter, la culture sud devient véritablement la marque de fabrique du Marathon des Mots toulousain qui semble tenir la distance.

Laure Basterreix


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.