Un conseil qui lance les municipales

Le conseil municipal qui s’est déroulé vendredi dernier a rendu public le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Toulouse de 2006 à 2011. L’occasion de comparer pour la première fois les exercices de Jean-Luc Moudenc (2006-2008) et de Pierre Cohen (depuis 2008.) Le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux protagonistes n’ont pas tout à fait la même lecture dudit document… Pierre Cohen se félicite «du contenu de ce rapport», et déclare qu’il signale une politique ambitieuse sans gabegie financière. Du côté de l’ancien maire on a dû «essuyer» également la réponse de l’argentier de la mairie, l’adjoint Joël Carreiras : «Si ce rapport devait être brandi pendant la campagne municipale. Chiche !» Jean-Luc Moudenc avait par ailleurs pris le parti de dévoiler ce rapport à la presse quelques jours avant la tenue du conseil. Une méthode contestée par l’actuel premier magistrat pour qui le document ne pouvait être dévoilé avant le conseil : «Chacun prend la liberté qu’il souhaite par rapport à la légalité !» Propos renforcé par Joël Carreiras : «Il fallait faire avec l’usage et le  cadre légal.» René Bouscatel du groupe «Toulouse métropole d’Europe» a lui profité du débat pour proposer de mobiliser «l’épargne des Toulousains pour financer les équipements d’avenir et soutenir l’économie toulousaine.» Le président du Stade Toulousain s’est également distingué vis-à-vis de Jean-Luc Moudenc, en n’hésitant pas à remettre en cause le célèbre dogme de la dette zéro si chère à Dominique Baudis : «le recours à l’emprunt est non seulement possible – notre Ville n’a aucune dette – mais aussi souhaitable afin d’étaler dans le temps le coût des investissements.»

Les ressources humaines en question

Dans notre précédente édition, nous avions également relayé les attaques de Jean-Luc Moudenc concernant la politique des ressources humaines de la majorité aux affaires, et notamment sur un taux d’absentéisme jugé inquiétant par l’ancien maire. En 2009, et selon le rapport de la chambre régionale des comptes, les agents municipaux ont été absents en moyenne 32 jours. Des absences qui ont augmenté de 26% entre 2007 et 2009, et qui révèlent pour l’ancien maire «un mal être. Il y a un phénomène de souffrance au travail dans la ville de Toulouse. La collectivité se grandirait d’avoir un groupe de travail sur cette question.» Une critique que n’aura pas laissé sans réponse Pierre Cohen : «Nous sommes dans la valorisation du personnel et non dans la stigmatisation. Avec les syndicats, nous avons un dialogue qui se nourrit et s’enrichit.» Autre débat de ce conseil municipal, celui des ZSP (zones de sécurité prioritaires) confirmées il y a quelques jours par Manuel Valls (Les Izards et Le Mirail/Cugnaux). Si l’opposition a regretté que Toulouse ait perdu du temps en ne faisant pas partie de la première liste des ZSP dévoilée en septembre dernier, la majorité, par la voix de François Briançon, ironise en s’adressant à Jean-Luc Moudenc : «Pourquoi n’avez-vous pas mis en place les ZSP lorsque votre parti était au pouvoir ? Il y a peu de sérieux dans ces allégations.» Il y avait donc un air d’élection municipale durant ce conseil… Et ce n’est que le début.

Thomas Simonian

 

Le +

Le mariage pour tous a fait également partie des échanges entre les élus municipaux. Malika Aradj (MoDem-Groupe des élus non-inscrits) a critiqué la participation de politiques aux manifestations pro ou anti mariage gay : «Des élus de cette assemblée étaient présents. Ce fut un spectacle désolant, la caricature de la caricature.» En revanche, Régis Godec (Europe Ecologie Les Verts) fait le choix d’un militantisme clair : «Ce combat nous le portons haut et fort. Les droits ne doivent pas être différents selon l’orientation sexuelle de chacun.»



UN COMMENTAIRE SUR Un conseil qui lance les municipales

  1. Romuald dit :

    J’ai l’impression que Pierre Cohen a toujours besoin de Joël Carreiras pour défendre sa politique. Finances, tramway … bref tous les sujets chauds !
    C’est à se demander qui sera candidat aux prochaines élections municipales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.