[Innovation] Tritree veut dégommer le marché du chewing-gum

BULLE – Victorien, Maxime et Timothée, trois étudiants de Sciences Po Toulouse travaillent depuis 2015 sur un chewing-gum 100% durable et écologique. Après avoir mis au point la bonne recette, le trio prévoit de commercialiser son produit dans les semaines à venir.

Tritree
©DR

« On a fait une soixantaine de tests avant de trouver la bonne recette. Le premier essai a été très mauvais, on avait l’impression de mâcher un morceau d’écorce ! On l’a jeté immédiatement », lance Victorien Bondeau, un des créateurs de Tritree. Depuis, les petits chimistes ont bien avancé et mis un point final à leur recette en mars dernier. Au départ, Tritree est un simple sujet de fin d’étude. « C’est devant un reportage à la télévision que nous avons eu l’idée de faire un chewing-gum naturel. Il faut regarder les ingrédients que l’on trouve dans les gommes : du pétrole, du liquide antigivre, des pigments de peinture. Ce n’est pas sain ! » 

Tritree n’est pas la seule société à se lancer sur le marché de la gomme à mâcher bio, un concept qui existe depuis 2010. Une concurrence qui ne décourage pas le trio. Motivés par leurs professeurs et par une bourse obtenue lors d’un concours organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie, les étudiants se lancent dans la confection du produit.

De longues heures de recherche et de tests pour trouver la bonne préparation. « Pour la base de notre pâte,on avait choisi une sève d’un arbre grec, mais le rendu ne nous convenait pas. On s’est tourné alors vers le chiclé, la sève d’un arbre en Amérique du Sud. Pour les Aztèques et les Mayas cela faisait office de brosse à dents ».

Dans leur cuisine, les étudiants mélangent, goûtent, mastiquent pour arriver à la bonne recette. Une gomme à mâcher 100% écologique à base de chiclé, de farine de riz et d’huile essentielle de menthe poivrée. « On veut proposer une alternative qui soit meilleure pour notre avenir et celui de notre environnement », confirment-ils.

Mais développer un produit écologique a un coût. « Selon nos estimations, les gommes chimiques utilisées par les entreprises coûtent moins de cinq euros le kilo. Pour notre gomme, il faut compter deux à trois fois plus. La plaquette de 12 chewing-gums sera vendue 1,50 euros », affirme Victorien. Tritree lancera la commercialisation de son produit sur son site Internet dans un premier temps, avant de voir plus grand.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.