Trésor toulousain: L’ancêtre des HLM du Port Saint Sauveur

Pour faire face à une crise du logement bien installée dans les grandes agglomérations françaises depuis la fin du 19e siècle, les autorités françaises votent le 13 juillet 1928 la loi Loucheur. Cette loi, du nom du Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale entre 1926 et 1930,  institue un programme de constructions de 260 000 logements dont 60 000 à loyer modéré. Les «Habitations à Bon Marché» ou HBM sont donc les ancêtres des HLM. Nous sommes en 1931, le Maire de Toulouse Etienne Billières engage le projet de construction HBM à proximité du Grand Rond. L’architecte de la ville, Robert Armandary dessine les plans du futur édifice situé entre la rue de Tivoli et l’allée des Soupirs. Le projet soulève toutefois quelques mécontentements, notamment de la part des «Toulousains de Toulouse et amis du Vieux Toulouse» société présidée par J. Rozès de Brousse (avocat toulousain, poète et membre des Jeux Floraux). De forme trapézoïdale, l’ensemble se compose de quatre immeubles distincts, en ossature béton et remplissage brique, de style dit paquebot.

Le bâtiment accueille ses premiers habitants en 1936, la Mairie décide d’y installer les pompiers de la ville. En provenance de différentes casernes devenues trop étroites (Caserne Roussy, des Amidonniers, de Saint Cyprien, de la rue Riquet et de Saint Sauveur) les familles se répartissent dans les 81 logements qui leur sont alloués.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.