Trésor toulousain La cour Henri IV du Capitole

Il est un lieu que presque chaque Toulousain a foulé au moins une fois dans sa vie, la cour Henri IV de l’hôtel de ville que ce soit à l’occasion d’un mariage, d’une réunion, d’une fête dans la ville, d’une exposition ou d’une promenade… C’est d’ailleurs un des rares hôtels de ville de l’Hexagone à se laisser traverser ainsi par le quidam. La cour perce en son cœur l’imposant édifice municipal du Capitole depuis le XVIIe siècle et a été le témoin de grands moments historiques de la ville. A l’origine, les Capitouls ont décidé de sa construction en partie pour pouvoir exposer leurs blasons et portraits. Mais certains d’entre eux, n’étant pas d’accord avec cette démarche, l’argent manqua. C’est alors que les Capitouls désireux de réaliser malgré tout cette galerie, s’adressèrent au Roi Henri IV pour terminer de financer l’endroit. Ce à quoi ce dernier consentit en échange d’une statue à son effigie. Au sol, on peut observer une dalle scellée à l’endroit même où le Duc De Montmorency, reconnu coupable d’avoir participé au soulèvement du Midi contre le pouvoir Royal a été exécuté le 30 Octobre 1632 sur ordre de Richelieu et de Louis XIII. La cour est encadrée de deux galeries construites à la même époque. Sous la statue d’Henri IV, une inscription rappelle l’étendue du pouvoir capitulaire : « Ici Thémis donne les droits au citoyens, Apollon offre les fleurs, Minerve aide les Arts et la poésie ».

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.