Travaux et chantiers ; Les points noirs de l’été

Comme chaque année, les pouvoirs publics profitent de la baisse du trafic routier pour entamer des travaux de rénovation ou d’aménagement durant l’été. Mais malgré le départ de nombreux habitants en vacances, certaines zones devraient très vite être saturées.

 
Réfection de voiries, piétonisation, trottoirs, création de giratoires… L’été est propice à la sortie des engins et au bruit assourdissant des marteaux-piqueurs. Cette année, Toulouse n’échappe pas à la règle avec le lancement des travaux de rénovation et d’aménagement des voiries. Les pouvoirs publics profitent en effet «d’une baisse de 40 % du trafic» pendant l’été, selon Martine Croquette, présidente de la commission Voirie et Propreté au Grand Toulouse. «Le passage des zones à 30 km/h, les pistes cyclables, les ralentisseurs et les giratoires sont les demandes les plus fréquentes des riverains», poursuit l’élue.
Ainsi, 66 chantiers sont prévus dans le Grand Toulouse, sans compter les travaux sur le périphérique. Certains secteurs seront à éviter si l’on ne veut pas s’arracher les cheveux, coincé dans la voiture en pleine canicule ! Car les voies seront réduites à une seule file voire barrées. Ce sera le cas rue Henri Desbals, fermée durant deux mois pour des problèmes techni-ques sur le réseau d’assainissement. Parmi les travaux les plus gênants pour la circulation à Toulouse, on note la fermeture du tunnel allées Charles-de-Fitte (du 15 au 26 juillet) et du pont de la Loge, reliant le Stadium à Empalot (jusqu’au 31 octobre), le passage en sens unique de la voie du TOEC en vue d’un futur giratoire pour encore 5 semaines, et des chantiers de voirie, allées de Brienne (du 19 au 23 juillet) et de Barcelone (courant août).

 

Circulation très perturbée dans le nord-ouest

Des créations de giratoires sont prévues route d’Espagne et rue de Fenouillet, mais celle qui causera le plus de désagréments est située sur la commune de Pibrac. Les travaux ont débuté en début de semaine et se poursuivront jusqu’à fin décembre. Autre gros point noir de l’agglomération : la construction d’un autre giratoire sur la RD1 entre Cornebarrieu et Mondonville, là encore jusqu’à la fin de l’année. Ces deux chantiers devraient considérablement perturber la circulation dans le nord-ouest toulousain. A cela, il faut ajouter l’abatage d’arbres sur la RN224 entre Mondonville et Montaigut-sur-Save.
Côté voies rapides, les services de l’Etat continuent la mise aux normes de la déviation de Léguevin qui devrait s’achever mi-août. Il faudra prévoir des fermetures de nuit sur certaines portions. Le chantier sera enfin totalement terminé à la fin de l’année, après la réfection de quelques kilomètres de chaussée.
On le sait, tous ces travaux entraînent des déviations mais la plupart des Toulousains, plutôt indisciplinés durant l’été, ne respectent pas les panneaux de signalisation. Ainsi, comme le note la municipalité, il n’est pas rare que les voitures s’engouffrent dans des rues barrées ou que des poids lourds préfèrent rouler sur les plots que d’emprunter un itinéraire bis. Les pouvoirs publics en appellent donc à la vigilance de chacun et au respect des indications.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.