Travaux d’été

Les diverses collectivités locales profitent des grandes vacances pour entamer des chantiers de voierie à Toulouse et dans l’agglomération. Tour d’horizon des points noirs de l’été.
 


Alors que les Toulousains s’apprêtent à gagner la plage pour passer l’été les doigts de pied en éventail, les chantiers de rénovation ou d’aménagement des voiries se multiplient afin de profiter de l’absence des vacanciers. Ainsi, Bernard Marquié, adjoint à la mobilité et aux déplacements à Toulouse, a présenté lundi dernier le calendrier des travaux à venir : «Nous n’entamons pas de grands chantiers. Seul celui du tramway se poursuit. Mais nous allons tout de même mettre en œuvre des aménagements, des restaurations ou des équipements d’intérêt général. Notre grand souci reste la sécurité des personnes.» C’est pourquoi la municipalité insiste sur la vigilance des usagers : «Même si ce ne sont que des travaux, il est important de respecter le code de la route et les signalisations. La notion de vivre ensemble la rue est ressortie des Assises de la Mobilité et, à ce titre, nous préparons une campagne de sensibilisation pour un partage plus humain et social.»
En attendant, les Toulousains qui n’auront pas la chance de déserter le centre-ville devront s’adapter, même si les gros points noirs restent la réhabilitation du Pont Neuf et le passage du Tour de France. Mais d’autres chantiers dans la périphérie, menés par le Conseil Général ou la direction de l’Equipement, risquent de handicaper les usagers. En Haute-Garonne, on compte 6 650 kilomètres de routes départementales et 2 000 ouvrages d’art dont le budget d’entretien est fixé à 110 millions d’euros. Cet été, les aménagements de la RN 124 à Colomiers et à Léguevin, la desserte routière du Cancéropôle, la rénovation du Pont de Blagnac et la démolition du Pont de Roques seront les principaux travaux à surveiller. Tout juste sortis des Assises de la Mobilité, les Toulousains et Haut-Garonnais ont tout intérêt, durant les vacances, à privilégier les transports en commun et le vélo !

Un pont remis à Neuf

 


Construit entre 1 543 et 1 632 par les meilleurs architectes de l’époque, le Pont Neuf fait partie des monuments historiques de la ville, reliant le centre-ville au quartier très ancien de Saint-Cyprien. Mais, contrairement à son nom, le pont a besoin de sérieux travaux d’étanchéité qui ont déjà débuté à la mi-juin. Quatre mois de chantier seront nécessaires pour remplacer le revêtement de la chaussée et des trottoirs. «A partir de demain (1er juillet, ndlr) et jusqu’à fin août, le pont sera interdit aux véhicules légers et ne sera ouvert qu’aux bus, aux piétons et aux vélos», précise Philippe Viroulaud, représentant du Conseil Général. Deux déviations sont prévues par les ponts Saint-Pierre et Saint-Michel. A l’issue des travaux, d’un montant total d’1,735 millions d’euros, le Pont Neuf disposera d’une voie à sens unique affectée aux voitures et de deux voies réservées aux bus dans les deux sens. Les trottoirs, très larges, pourront accueillir piétons et cyclistes sur une piste matérialisée. D’autre part, ajoute Bernard Marquié, «la rue de la République sera réaménagée avec double voie cyclable. Les deux voies réservées aux voitures seront ramenées à une seule.»

Un pont peut en cacher un autre

 


Le Pont de Roques, reliant l’A64 et la RD 820 et permettant la desserte des centres commerciaux, va être démoli puis reconstruit en 10 mois, pour cause de défaillance structurelle. Entre le 28 juillet et le 12 août, la circulation sous le pont en démolition sera interdite sur le RD817. Deux déviations pour Muret et Foix seront indiquées. Une fois le pont détruit, le trafic reprendra son cours normal grâce à un pont provisoire. Les Autoroutes du Sud de la France, en collaboration avec le Conseil général, ont prévu de mettre en place un  système de télépéage gratuit durant la fermeture de la RD817 qui pourrait obliger les usagers à emprunter l’autoroute (souscription à ZAP31 jusqu’au 12 août dans les espaces clients ASF. Plus de renseignements : 0825 016 015 ou www.asf.fr).

Un boulevard urbain route d’Espagne

 


Artère utilisée par des milliers de véhicules chaque jour, la route d’Espagne est un lieu stratégique pour la desserte du Cancéropôle et d’autres établissements comme le Casino-Théâtre, l’Hôpital Marchant ou le dépôt de bus de Langlade. Dans le cadre du schéma global du Cancéropôle, la route d’Espagne va être totalement réaménagée pour devenir un “boulevard urbain” selon le Conseil Général. Une deux fois deux voies ponctuée de ronds-points sur 2,4 kilomètres devrait rendre la circulation plus fluide et plus sûre. A terme, des trottoirs, des pistes cyclables et des voies en site propre pour les bus seront mis en place. Cet été, les travaux débutent entre le chemin de la Loge et le chemin des Silots afin de réaliser la deux fois deux voies, trois carrefours giratoires et un feu tricolore. La circulation sera maintenue sur une voie dans les deux sens durant toute la durée du chantier qui devrait s’achever à l’été 2010. Mais attention aux forts embouteillages !

Blagnac, ville en chantier

 


Les travaux se succèdent à Blagnac et les riverains n’ont pas fini de voir passer des tractopelles ! Tous les quartiers sont concernés par le chantier de la Ligne E du tramway au moins jusqu’en 2010 : le rond-point Jean-Maga, Rue du Château, route de Grenade, Allée des Mûriers, avenue des Pins, place Catalogne, avenue Louis-Aragon, impasse Bernanos, rue Ronsard, Mail Louis-Aragon et quartier Andromède. Mais, à partir du mois d’août, il faudra rajouter la rénovation du Pont de Blagnac. A l’instar du Pont Neuf, celui-ci prend l’eau et devra subir des travaux d’étanchéité. La circulation sera totalement fermée au mois d’août et restreinte à une voie à sens unique durant le mois de septembre.

Les Toulousains vont pédaler !

 


«Nous avons dû réorganiser les réseaux de transports collectifs qui seront mobilisés et, Tour de France oblige, nous invitons les Toulousains à se déplacer en vélo !». Bernard Marquié a présenté lundi dernier les modifications de circulation entrainées par le passage des coureurs et de la caravane dans le Ville rose les 12 et 13 juillet prochains. Celle-ci sera interdite sur le trajet des coureurs à partir de 12h samedi, jusqu’à la fin de l’étape. Mais le vendredi 11 juillet aura également son lot de changement : la portion Jeanne d’Arc-Place Héraclès sera fermée de 22h jusqu’au lendemain 23h. Une déviation sera mise en place afin d’accéder à la gare Matabiau. Les secteurs de la Place du Capitole et de la rue Alsace-Lorraine seront bloqués du samedi 19h au dimanche 15h. Côté stationnement, il sera interdit de se garer ou de s’arrêter sur le trajet des coureurs et de la caravane du vendredi 11 juillet 12h au dimanche 13 juillet dans la matinée. Une partie des boulevards la Marquette et Sébastopol ainsi que la rue du Canon d’Arcole seront également défendus de stationnement pour des raisons d’organisation. Les parkings Sébastopol, Compans-Caffarelli, Arnaud Bernard et Jeanne d’Arc seront fermés du samedi au dimanche midi. Ceux du Capitole, Victor Hugo, Jeanne d’Arc, Carmes et Paul Feuga seront interdits d’accès pratiquement tout le week-end.

Le désenclavement par Colomiers et Léguevin

 


Afin de placer la Haute-Garonne au cœur des grands axes de communication, la Route Nationale 124 est l’objet de toutes les attentions. A Colomiers, l’enjeu est de mettre aux normes la section deux fois de voies, les longueurs de déboitement et d’insertion, et de créer de nouvelles voies d’entrecroisement. Cet été, la RN124 sera fermée au moins durant huit nuits avec la mise en place de déviations. Du côté de Léguevin, une déviation est prévue sous la forme d’une deux fois deux voies sur 12 kilomètres. Ainsi, durant les vacances, la vitesse sera limitée à 50 km/h, la circulation déviée sur la voie de désenclavement nord IMERYS et réduite à une seule artère sur l’anneau intérieur du giratoire de Pibrac.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.