Transports; Tisséo sur cale

Le débat tant attendu sur le budget 2009 de Tisséo a donné lieu à une vive confrontation entre les représentants de la Communauté Urbaine et le Sicoval. L’avenir du partenaire des transports de l’agglomération est pour l’instant bloqué faute d’argent, mais Pierre Cohen envisage de le transformer radicalement Tisséo d’ici janvier 2010.

 
Chose promise, chose due ! Le Sicoval, par la voix de son président Régis Valette, menaçait depuis plusieurs mois de ne pas voter le budget 2009 de Tisséo si le prolongement de la Ligne B du métro jusqu’à Labège ne revenait pas à l’ordre du jour. Lundi en conseil syndical, le représentant du Sicoval Christian Lavigne a donc transformé cette menace en réalité : la communauté d’agglomération du sud-est toulousain a décidé de ne pas entériner le budget prévu de 83 millions d’euros. Pire, il refuse le doublement de la contribution du Grand Toulouse de 40 à 80 millions ainsi que les 1 million promis par le Sicoval. Alors que le budget a tout de même été entériné, Christian Lavigne promet de «saisir le Tribunal Administratif» face à ce passage en force.
Le prolongement de la Ligne B jusqu’à Labège a déjà fait l’objet d’études financées par le Conseil Général du temps où il était encore présent dans Tisséo. Ne manquait plus donc que le lancement de la concertation pour concrétiser un projet évalué à 370 millions d’euros. Mais depuis l’arrivée de Pierre Cohen au Capitole puis à la Communauté Urbaine, ce chantier cher au Sicoval est mis en stand-by, faute de financement. Un affront pour Christian Lavigne : «Toutes les délibérations du comité syndical de Tisséo portent sur des tronçons toulousains. Les projets à venir ne concernent que Toulouse intra-muros. La Ville rose s’est faite financer ses transports par les autres depuis 30 ans ! D’autre part, on prétend que Tisséo manque de financement alors pourquoi lancer des concertations à tout-va sur d’autres infrastructures ?»

 

Transformation de Tisséo d’ici janvier 2010

Soutenu par le maire de Saint-Orens Christian Sempé, le Sicoval se heurte à la domination des élus de la Communauté Urbaine au sein de Tisséo : «Lancer une concertation publique sur le prolongement de la Ligne B n’est pas opportun car le projet n’est pas mûr», lance Joël Carreiras, membre du bureau du SMTC. «Il faut se donner les moyens d’avancer et ne pas prendre en otage la population de l’agglomération.» Face à cette passe d’armes et au blocage de la situation à Tisséo, le maire de Toulouse et président de la Communauté Urbaine a décidé d’accélérer et de passer la vitesse supérieure ce mardi : «Il faut que les outils de concertation en place pour les transports ne dépendent pas de contingences politiques ou particulières. Une entité comme le Sicoval qui met des préalables au vote du budget, nous ne l’acceptons pas ! De plus, le sud-est toulousain n’est pas le plus mal loti en termes de transports : la Ligne B va jusqu’à Ramonville et le secteur est bien desservi en bus en site propre. Sa situation n’est pas comparable par exemple à Tournefeuille et Plaisance-du-Touch.»
L’idée de transformer Tisséo en syndicat mixte issu de la loi SRU pourrait très vite prendre corps car elle permettrait à chaque entité de récupérer sa compétence transports et d’intégrer au sein de la structure de concertation d’autres collectivités comme la Région, la communauté d’agglomération du Muretain et… le Conseil Général. «Le retour du Département au sein de Tisséo est indispensable en termes de financement. Il devra aussi répondre à la question de la dette de 1,4 milliard d’euros car il faisait partie des emprunteurs», explique Pierre Cohen. La transformation de Tisséo pourrait être opérationnelle en janvier 2010. D’ici-là, les débats au sein du comité syndical promettent encore des conflits d’intérêts. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Tisséo a toujours su trouver des consensus du temps de la cohabitation entre les élus socialistes du Sicoval et Jean-Luc Moudenc. Depuis que le comité syndical est entièrement à gauche, rien ne va plus…

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.