Tourisme fluvial ; Le 1er workshop flottant largue les amarres à Toulouse

Forts du succès de la journée de présentation du tourisme fluvial le 27 avril dernier, l’UMIH Batellerie, l’Office de Tourisme et le Comité régional du Tourisme ont décidé d’organiser un véritable village sur l’eau le 7 octobre prochain au Port Saint-Sauveur. Les professionnels du tourisme fluvial présenteront aux acteurs publics et privés la diversité de l’offre proposée en Midi-Pyrénées.

 
«Le tourisme fluvial, c’est aussi en hiver !». Cette petite phrase de Pierre Cardinale, délégué à la coordination de l’UMIH batellerie Midi-Pyrénées, sonne comme un leitmotiv pour les professionnels du tourisme fluvial de la région. C’est à ce titre qu’ils ont décidé d’affirmer deux fois par an la place de leur activité à Toulouse en se réunissant au printemps et en hiver. Le 7 octobre prochain, quatre gros bateaux seront amarrés sur la rive droite du Port Saint-Sauveur de 9h à 18h pour un village flottant réunissant les professionnels du tourisme fluvial à l’occasion d’un workshop unique en France. L’Occitania, la Naïade, la Baladine et le Samsara accueilleront le public ainsi que les stands de leurs homologues venus des autres départements.
«Le but est de présenter la diversité de l’offre touristique des péniches et bateaux et de rappeler que nous fonctionnons toute l’année», confie Pierre Cardinale. «L’UMIH batellerie regroupe 1 000 entreprises en Haute-Garonne et regroupe sur le plan national 80 % des professionnels de l’hôtellerie. En Midi-Pyrénées, le tourisme fluvial est en pleine expansion car la profession a su s’organiser.»

Une véritable politique de développement

En effet, sous l’impulsion du patron de la péniche L’Occitania Christian Moutous, les professionnels de la région ont décidé il y a trois ans de se fédérer au sein de l’UMIH en créant une branche batellerie. Cette initiative jusque-là inédite dans notre pays a inspiré bon nombre de régions françaises. «Nous étions déjà tous des professionnels mais nous avons su mettre en place une méthodologie, une organisation et une politique de développement», explique Pierre Cardinale.
Le workshop du 7 octobre prochain en fait donc partie. Il devrait permettre aux professionnels de sensibiliser les divers acteurs économiques et culturels de la région. Il tombe d’ailleurs à point nommé avec le tournage de l’émission Des Racines et des Ailes à Toulouse sur le thème de la Garonne les 5 et 6 octobre, et le salon des comités d’entreprises au Parc des Expositions les 7 et 8 octobre. A cette occasion, les capitaines des différents bateaux accueilleront les participants pour un cocktail flottant à la suite du workshop à 18h30.
Mais les professionnels du tourisme fluvial profiteront également de ce workshop pour échanger à huis-clos sur des questions sensibles : la rénovation de la pente d’eau de Montech et la création d’un pôle de compétitivité nautique, et d’espaces portuaires sur le Grand Toulouse. «Ce projet permettrait de créer 30 à 50 emplois», confie Pierre Cardinale. Cette dynamique démontre, à l’image de l’ouverture d’un centre de formation dédié aux métiers de la batellerie, que Toulouse se positionne comme une cité fluviale de référence.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.