Tourisme en Midi-Pyrénées; Lourdes et stations de ski : les valeurs sûres

En 2008, la fréquentation touristique en Midi-Pyrénées progresse très légèrement et atteint 80,1 millions de nuitées. La région a bénéficié à la fois d’une hausse de la fréquentation des stations de ski pyrénéennes et d’une forte affluence à Lourdes grâce au jubilé. Le résultat est moins encourageant sur le reste de la région. C’est ce que révèle une étude de l’Insee.

 
Après avoir connu un début de saison encourageant, l’année 2008 a été marquée par la crise internationale. Cette dernière a impacté de nombreuses activités et s’est traduite par une diminution de la fréquentation. Seule l’activité lourdaise a bénéficié d’un essor historique, en lien avec le jubilé marial, en particulier dans l’hôtellerie. Au niveau national, les nuitées étrangères diminuent de 3 %.
Un retournement de tendance a eu lieu en milieu d’année 2008, en lien avec la crise financière internationale et les fluctuations du prix du pétrole et des parités monétaires. L’hôtellerie de tourisme est touchée par ce retournement de conjoncture : avec 198 millions de nuitées, elle accuse une baisse de 0,6 % par rapport à 2007, de 1,7 % pour les seules nuitées étrangères. L’hôtellerie de plein air a obtenu des bons résultats en 2008 avec 99 millions de nuitées entre mai et septembre (+1,2 % par rapport à 2007).

La célébration du jubilé remplit les hôtels

Avec le jubilé des 150 ans des apparitions de la Vierge à Lourdes, la fréquentation des hôtels de Midi-Pyrénées augmente et atteint 5 millions de touristes et 10,3 millions de nuitées. Cette hausse masque la baisse de fréquentation observée au niveau régional hors Lourdes comme au niveau national. Ainsi, 146 000 touristes de moins sont venus en Midi-Pyrénées hors Lourdes en 2008, pour 322 000 de plus à Lourdes.

Moins d’étrangers dans les campings

La fréquentation de l’hôtellerie de plein air recule de 1,8 %, avec 4,2 millions de nuitées pour 730 000 arrivées. Cette baisse intervient malgré les efforts d’adaptation de l’offre des campings qui remplacent les emplacements nus par des emplacements locatifs. Le nombre d’étrangers dans les campings de la région diminue plus fortement qu’au niveau national. Mais la durée moyenne de séjour des étrangers progresse et passe de 5,3 jours en 2007 à 5,7 jours en 2008. Le recul de la fréquentation est moins fort pour les campings qui adhèrent à la charte “Campings Qualité”.
Le taux d’occupation de ces campings est de 34 % sur la saison, contre 29 % pour l’ensemble des campings, et les séjours y sont plus longs (6,4 jours contre 6 jours).

 

Tassement des gîtes ruraux

La fréquentation des gîtes ruraux labellisés “Gîtes de France” baisse, à l’exception notable des Hautes-Pyrénées, où le taux d’occupation passe de 33 % à 41 %. Les meublés labellisés “Clévacances” en location directe ont accueilli 59 000 touristes pour 568 000 nuitées entre novembre 2007 et octobre 2008. Le net recul de la fréquentation (-7,6 % de nuitées) s’explique en grande partie par une baisse de l’offre (-5 % de lits en un an). La saison d’hiver est la plus touchée avec une baisse de 16,4 % des nuitées, notamment sur les mois de janvier et avril. La saison estivale concentre près de 68 % des nuitées de l’année contre 64 % l’an dernier. Les départements pyrénéens concentrent sept nuitées sur dix ; le département des Hautes-Pyrénées, à lui seul, quatre sur dix.
Les chambres d’hôtes labellisées “Clévacances” reçoivent 27 000 touristes en 2008, comme en 2007. En revanche ces derniers y restent moins longtemps. Le tourisme associatif et social qui accueille de nombreuses familles et beaucoup de jeunes a bénéficié d’une hausse de fréquentation en 2008, avec 667 000 arrivées (+2 %) et passe la barre des 3 millions de nuitées.

Les stations de ski remontent la pente

Après une saison 2006-2007 en net retrait, la fréquentation des stations de ski de Midi-Pyrénées a été meilleure en 2007-2008. Malgré des conditions météorologiques difficiles, le chiffre d’affaires a progressé de 25 % par rapport à la saison précédente et le nombre de journées de skieurs a augmenté de 10 %.
La fréquentation des stations thermales baisse quant à elle de 2 % par rapport à 2007. Les curistes, principale clientèle des stations, sont moins nombreux (-3 %). Le thermoludisme, en pleine expansion ces dernières années, commence à marquer le pas.

Moins d’activité pour Midi-Pyrénées Vacances Loisirs

La centrale de réservation Midi-Pyrénées Vacances Loisirs a enregistré 4 500 contrats et a fait venir 11 500 touristes dans la région en 2008. Même si la durée moyenne de séjour augmente de 5,3 à 5,7 jours, le chiffre d’affaires généré recule, tout comme le budget de séjour des touristes dans la région.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.