Toulouse Plages: L’été en ville

Du 13 juillet au 1er septembre, l’édition 2013 de Toulouse Plages prend ses quartiers d’été dans cinq endroits de la ville. Au programme : sport et détente.

En dix ans, c’est devenu une tradition. Dans deux jours, la ville rose va revêtir ses habits de plage, avec l’édition 2013 de Toulouse Plages. « Un événement majeur pour plusieurs types de populations » a déclaré Pierre Cohen, citant notamment « les Toulousains qui ne peuvent pas partir en vacances et les touristes. » En 2012, Toulouse Plages a battu des records de fréquentation avec 307 145 visiteurs contre 227 036 en 2011. Cette année, outre les activités ludiques et sportives classiques (fitness, beach-volley, jeux de raquette), les visiteurs pourront s’adonner au golf, à la zumba, au taï chi, au sandball, à l’aviron, au canoë kayak et au sepak takraw (similaire au volley mais avec les pieds) sur le site de la Prairie des Filtres. Autre lieu, autre programme : contes et spectacles de marionnettes à l’EDF/Bazacle, où seront installés des transats pour farnienter au frais en bord de Garonne. Délégué inter-régional d’EDF Grand Sud-Ouest, Christian Poncet explique cette participation : « ce site (l’EDF/Bazacle, ndlr) raconte l’Histoire de Toulouse. C’est un moyen de la continuer et de l’offrir aux Toulousains » Cette manifestation « intergénérationnelle » s’adresse aussi aux seniors. Ainsi, des bals animeront le quai de la Daurade où sont également prévus des concerts (dans le cadre du Festival Toulouse d’Eté) et des démonstrations de danses comme le kizomba (Angola), ou le bachata, (République Dominicaine. Un Toulouse Plages haut en couleurs et en sensations qui accueille aussi « Bon voyage 2 » : la grande roue trônant sur le Quai de l’Exil-Républicain-Espagnol (animation payante).

Retour au Ramier ?

A ses débuts notamment, Toulouse Plages a fait bien des vagues, mais c’est pour empêcher un tsunami de contestations que la question par exemple de « nocturnes » a été écartée : « On essaie d’éviter les erreurs du début », explique François Briançon tout en prenant pour exemple, la pelouse de la Prairie des Filtres à une époque recouverte de sable, « on respecte l’environnement et la tranquillité des habitants. » Malgré tout – c’est une autre nouveauté de cette édition 2013 – Toulouse Plages prévoit dans son programme du cinéma en soirée : les 22, 23, 29 et 30 août, de 21h30 à 23h30, les Toulousains passionnés de septième art, pourront voir gratuitement Invictus, l’Age de glace, The big Lebowski et The Mask dans le Jardin Raymond VI sur les allées Charles de Fitte. Balayée également l’idée de se baigner dans la Garonne ou d’installer une piscine sur le fleuve : « C’est très compliqué, coûteux et dangereux » résume François Briançon. En revanche, la mairie ne s’interdit pas de réinstaller la manifestation sur l’île du Ramier. Plan sur la comète ? Toulouse Plages 2013 est la dernière édition avant les prochaines municipales…

Claire Manaud

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.