Toulouse Nord BUN à l’horizon !

Projet dans les tuyaux depuis plus de dix ans, le programme Boulevard Urbain Nord (BUN) poursuit son chemin. La concertation légale s’est terminée à l’automne, voici venu le temps du bilan de celle-ci en attendant l’enquête publique.

Sur le postulat que la population de l’agglomération continue sa progression, les élus planifient des projets d’infrastructure de transport, d’urbanisme et d’environnement durable, pour anticiper et aménager les secteurs de l’agglomération à potentiel foncier ou à forte densité. Le projet BUN s’appuie sur les grandes orientations déterminées dans le Schéma de COhérence Territoriale (SCOT), le plan de Déplacement Urbain (PDU) et dans le Plan Local d’Habitat (PLH).
Dans la même lignée que la Liaison Multimodale Sud Est (LMSE), le BUN est un programme d’aménagement pour le Nord de Toulouse. Il favorisera la circulation des transports en commun et des modes de déplacement dits «doux» sur l’axe Toulouse-Bruguières. En 2002, déjà, Tisséo faisait réaliser une première étude d’opportunité et de faisabilité d’infrastructure afin de proposer une desserte de transports en commun dans le Nord-Est toulousain. En 2008 s’était déroulée une première concertation sur les études préliminaires. Au sortir de ces premiers travaux, 18 variantes de tracés sont soumis à l’étude et au vote du Grand Toulouse qui en novembre 2011 délibère sur le tracé envisagé.

17 500 passagers bus sur le BUN en 2020

Zone située entre les autoroutes d’Albi et de Montauban à fort potentiel démographique, le BUN débute son tracé au terminus de la ligne B du métro à Borderouge, à partir du boulevard Netwiller, qui est déjà équipé pour les bus en site propre. Il traversera la rocade par un futur échangeur entre les rues «des vignes» et «Frédéric Chopin», passera par le quartier de Paléficat, puis Launaguet par son centre et se poursuivra jusqu’à Bruguières. Un parcours de 13 kilomètres de voies à vocation multimodale, dont 11.3km pour les bus en sites propres, et interdites aux poids lourds (sauf desserte locale). La vitesse sera limitée à 50km/h voire parfois à 30km/h. L’itinéraire cyclable sera le plus long du Nord de l’agglomération, il sera continu mais bidirectionnel par endroit (une voie pour les deux sens).

Des points chauds…

Parmi les difficultés majeures de ce dossier : le franchissement de la rocade et la création d’un échangeur avec des voies entrecroisées avec celles existantes des Izards et Croix Daurade, prévu pour 2013-2016. La réfection du Pont de l’Hers, sur la départementale 64c, qui sera doublé pour accueillir deux voies de circulation, une piste cyclable et un trottoir, prévu aussi pour 2013-2016. Dernier point d’enjeu, le centre-ville de Launaguet, qui se fera en deux temps ; un tracé à court terme qui séparera la circulation de bus et des voitures qui évoluera à plus long terme sur la création d’une nouvelle voie de circulation. En février 2011 le projet BUN a été déclaré conforme aux exigences du Grenelle de l’environnement, pour les qualités environnementales (écologiques, paysagères) du projet et la réponse apportée aux enjeux d’une mobilité, d’une infrastructure et d’une économie durable.

Le tic-tac du Grenelle…

De fait, l’État apporte un soutien au projet sous forme de subvention de 9 560 000 €, à la condition toutefois que les travaux débutent avant la fin de l’année 2013, conformément au règlement de l’appel à projets.
L’engagement définitif de l’État est conditionné au respect du calendrier prévisionnel des travaux. La marge de manœuvre sur l’agenda s’étant déjà réduite, essentiellement de par la procédure en elle-même, il reste donc 15 mois pour enclencher et effectuer l’enquête publique, planifier et attaquer les travaux. Prochaine étape : automne 2012 avec l’enquête publique. Si tout se passe bien, le début des travaux est prévu fin 2013 et la mise en service se fera progressivement par tronçon dès 2014.

Marie Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.