Toulouse, les chantiers de l’été

Les rues de la Ville rose sont désertées durant les vacances estivales : l’occasion pour les engins mécaniques d’envahir les voies en vue de petits ou lourds travaux.

 

«Nous avons étudié les mesures les moins contraignantes possibles pour le riverain et l’usager. Nous essaierons de faire le plus vite et le plus court.» Bernard Marquié, adjoint aux transports de la Ville rose, tente de se montrer rassurant à l’approche des traditionnels grands travaux d’été, période la moins gênante pour les Toulousains. 74 chantiers sont prévus et concernent des équipements et des aménagements d’intérêt général : création de giratoires, entretien et réaménagement de voirie, création d’îlots pour interdire le stationnement illicite des véhicules, création de passages pour piétons et de plateaux ralentisseurs, remise en état de cheminement piétonnier, rénovation de ponts ou mise en conformité pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.
Parmi les travaux les plus contraignants, la rue de la Touraine dans le quartier Papus-Bagatelle connaît déjà un réaménagement total et un enfouissement du réseau d’éclairage public qui devrait perdurer jusqu’en décembre. Ce chantier doit permettre à terme le passage du bus 3 en direction du Cancéropôle. La route de Fronton, en perpétuel “relookage”, devrait connaître sa version définitive à l’issue des travaux d’été en septembre. C’est en tous cas ce que promet la mairie. Deux giratoires sont en création chemin de Fenouillet et route de Seysses alors que le réaménagement de la route de Blagnac devrait s’achever dans les prochains jours.

 

Tramway, gros point noir

Des aménagements de sécurité sont prévus routes de Saint-Simon et de Labège, ainsi qu’en centre-ville sur l’avenue de la Gloire et le boulevard des Crêtes. Le boulevard Marengo accueille quant à lui jusqu’à la mi-août un chantier d’aménagement cyclable. Enfin, le point le plus chaud de l’été reste la poursuite des travaux du tramway. Un chantier vient de démarrer avenue des Arènes Romaines pour la pose des rames de la Ligne E et un autre concernera le franchissement du Touch. Et ces aménagements ne devraient pas gêner l’usager seulement cet été : «Septembre et octobre seront très difficiles dans cette zone déjà engorgée, d’autant plus que Purpan se trouve à proximité», confie Bernard Marquié.
Dans le cadre d’une prévention routière et dans le but de limiter l’usage de la voiture en ville, la mairie prévoit dès cet été de transformer le quartier des Chalets en zone 30 alors que la rue Robespierre, derrière la prison Saint-Michel, va devenir “zone de rencontre”. Ce nouveau concept vise à donner la priorité au plus faible, le piéton prenant le pas sur le vélo, le vélo sur le deux-roues etc. La vitesse des véhicules motorisés ne devra pas dépasser le 20 km/h.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.