Toulouse; Ce qui vous attend…

Grèves, grands procès, rencontres sportives, rendez-vous politiques, vie culturelle… Le Journal Toulousain zoome sur les événements de l’actualité toulousaine de cette fin d’année. A vos agendas !
Social

«Donnez une force à votre voix !». Le slogan du syndicat Force Ouvrière pourrait devenir la rengaine de cette rentrée et des mois à venir. Les réformes du gouvernement se multiplient et la grogne monte chez les salariés. Présent à Toulouse pour un grand meeting national de rentrée, le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly a dressé les axes d’actions prochaines. Les retraités seront dans la rue le 16 octobre, les agents de préfecture le 20 octobre, et suivront les enseignants, les fonctionnaires ou encore les employés de La Poste.

 


Si aucune journée nationale de revendications interprofessionnelle n’est prévue, faute d’entente entre les diverses confédérations syndicales, la tension risque de monter d’un cran suite aux nombreuses problématiques sociales : pouvoir d’achat, RGPP, projet de loi des hôpitaux publics et ARS, réforme de l’Assurance Maladie, prime-transport, financement du RSA… La liste est longue. Pour Jean-Claude Mailly, «la société française assiste à un glissement du modèle républicain vers un modèle à l’anglo-saxonne.» «Les trois piliers de notre démocratie sont en danger : la qualité du service public, le mode de négociation collective et le paritarisme.»
Mais outre les appels nationaux à la grève ou à la manifestation, Toulouse pourrait connaître un conflit social et local suite à l’annonce par Louis Gallois, président d’EADS, du Plan Power 8 Plus, ce mardi à l’issue d’un comité central européen. Afin de palier à la faiblesse du dollar, Airbus va ouvrir une usine low cost en Tunisie pour la fabrication de pièces basiques, selon le projet avorté de Latécoère. Une partie de la production du futur A350 sera aussi externalisée vers des pays à faible coût de main d’œuvre, comme en Chine ou en Inde. Le Plan Power 8 Plus devrait permettre une économie de 650 millions d’euros d’ici 2012. Et si Louis Gallois a tenu à rassurer les salariés en affirmant qu’il n’y aurait pas de volet «emploi» (contrairement au Plan Power 8 qui doit en supprimer 10 000), l’inquiétude monte déjà chez les syndicats.

 


La conservation des sites de Méaulte et Saint-Nazaire dans le giron EADS, par le biais d’une nouvelle filiale Aerolia, est pour eux une victoire mais la colère monte : «Nous ne sommes pas d’accord avec la stratégie d’Airbus. L’externalisation va nuire aux sous-traitants. L’entreprise est en train de mettre en place un système testé par Boeing il y a quelques années et qui a entraîné de lourdes conséquences. Le problème d’Airbus est avant tout dans sa gestion», explique Frédéric Homez, secrétaire général FO métallurgie. «Nous sommes inquiets et complètement opposés à cette stratégie financière», a ajouté pour sa part Christian Meloni (CGT), craignant des «pertes d’emploi». «Avec les filialisations en cours, il y aura dans le futur des ventes et des regroupements.» Les syndicats envisagent dorénavant de s’asseoir à la même table pour créer une force d’action unifiée. Airbus va-t-il se brûler les ailes cet automne si le feu social gagne les salariés ?

Politique

 


Après une campagne municipale éprouvante, les aspirants au pouvoir ne chôment pas en vue des élections sénatoriales qui débuteront le 21 septembre prochain. Peu connu du grand public, ce scrutin permet de désigner les représentants de la chambre haute du Parlement qui se partage le pouvoir législatif avec l’Assemblée Nationale. En Haute-Garonne, les listes s’affinent peu à peu : le Parti Socialiste allié au PRG sera amené par Bertrand Auban et Jean-Jacques Mirassou tandis que le sénateur Jean-Pierre Plancade pourrait partir seul avec une liste alternative à gauche. Du côté de l’UMP, bien moribonde en Haute-Garonne, la déconvenue aux dernières législatives et municipales a mené à une restructuration du parti. A défaut de compter dans ses rangs Dominique Baudis, la droite locale comptera sur Alain Chatillon, maire de Revel, Danièle Damin et Marie Déqué. Plus près de nous, la communauté d’agglomération du Grand Toulouse, qui a enclenché la vitesse supérieure, pourrait se transformer en communauté urbaine d’ici la fin de l’année. Souhaitée par le triumvirat socialiste (Toulouse, Haute-Garonne, Région), celle-ci permettrait d’intégrer les communes du SICOVAL et du Muretain, ainsi que de bénéficier d’un budget de 42 millions d’euros. De quoi assurer les nouvelles compétences inhérentes à une communauté urbaine (voirie, déchets, eau et urbanisme), ainsi que les projets ambitieux de Pierre Cohen en termes de transports et de logement.

Justice

Toulouse va connaître ces prochaines semaines des rendez-vous qui risquent de faire trembler les murs du Palais de Justice. Dernier acte de l’affaire Alègre le 19 septembre prochain avec le procès de “Patricia” et “Fanny” au tribunal correctionnel, poursuivies pour dénonciation calomnieuse par Dominique Baudis et le magistrat Bourragué. Ces deux ex-prostituées furent les principales accusatrices de notables et policiers toulousains dans le volet proxénétisme de l’affaire du tueur en série.

 


Le drame du Pont-Neuf, survenu en 2006, pourrait enfin être élucidé. Cinq marginaux comparaîtront à partir du 13 octobre pour le meurtre d’Edouard Rihouay, jeune étudiant de 26 ans, retrouvé sans vie après avoir été jeté par-dessus le pont lors d’une soirée bien arrosée. Autre dossier, beaucoup plus complexe et mystérieux, celui de la disparition de Suzy Viguier. Son mari et professeur de droit Jacques Viguier sera face aux jurés le 8 décembre pour l’ouverture d’un procès qui doit déterminer s’il a commis ou non l’irréparable. Depuis la disparition de son épouse en 2000, le Toulousain continue à clamer son innocence alors que le corps de cette dernière n’a jamais été retrouvé.

Culture

 


La chanson écrite par Yvan Cujious et entonnée par des dizaines de jeunes choristes pourrait bien vite devenir l’hymne toulousain à part entière si la ville remporte le titre de Capitale Européenne de la Culture. Après la visite du jury la semaine dernière, l’heure du verdict approche. Confrontée à Lyon, Marseille et Bordeaux, Toulouse pourrait connaître son sort dès le 16 septembre après le grand oral des représentants du dossier. Une victoire serait la bienvenue alors que la Ville rose vit actuellement au rythme des Assises de la Culture initiées par la nouvelle municipalité. 3 500 personnes ont déjà participé aux ateliers et conférences, et la consultation auprès des habitants continue avec les “lundis de la culture”. Les Assises se clôtureront le 29 novembre prochain lors d’une grande journée de restitution. En attendant, les têtes d’affiche se bousculent pour investir les différentes salles de spectacles toulousaines. Au programme dans les semaines à venir : James Blunt, BB Brunes, Snoop Dog, Alicia Keys, Keziah Jones, Francis Cabrel, NTM, Véronique Sanson, M Pokora, Jenifer…

Sport

Le sprint est lancé avant la trêve hivernale ! Du côté des Violets, la seule grosse affiche aura lieu le 29 novembre contre Marseille au Stadium, le TFC se déplaçant d’ici là chez les grosses cylindrées du championnat Bordeaux et PSG. Même constat pour le Stade Toulousain qui se frottera à Perpignan le week-end du 26 septembre, seule rencontre à risque pour les champions en titre. Mais une fois n’est pas coutume, l’événement sportif de cette fin d’année ne sera ni violet ni rouge et noir, mais bel et bien petit et jaune !

 


Du 17 au 21 décembre, le Palais des Sports accueillera la crème des tennismen français. Cette nouvelle compétition réunira les sept joueurs ayant obtenu le plus de points ATP dans les tournois nationaux, le huitième bénéficiant d’une wild-card. Ce nouveau rendez-vous doit permettre à la Fédération Française de Tennis de promouvoir ses propres tournois et de redorer l’image du tennis français. Enfin, si vous aimez les spectacles inédits, rendez-vous au Zénith le 9 novembre prochain pour l’American Wrestling Extreme Rampage Tour. Derrière cette appellation barbare se cache un show exceptionnel regroupant les anciennes gloires du catch. Installations scéniques démesurées, musique et lumières saturées, combats spectaculaires assurés…
Ce sera l’Amérique à Toulouse le temps d’une journée !

Sophie Orus




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.