« Toulouse, berceau de l’aéronautique civile européenne »

A la tête de l’entreprise Taxiway, Philippe Nau exploite pour le compte d’Airbus les visites guidées sur les sites toulousains de l’avionneur. Il revient sur le concept “Airbus Visit” et sur le lien qui unit la Ville rose à l’aéronautique.

 
Philippe Nau, pourriez-vous présenter votre structure, Taxiway ?
Taxiway, créé en 1990, est une entreprise pionnière en termes de “Tourisme de Découverte Economique”, couramment appelé “Tourisme Industriel”. Elle fut initiée sous l’égide d’Airbus avec la prise en charge des visiteurs grand public des usines toulousaines. Taxiway, agissant maintenant sous le label “Airbus Visit”, gère également l’organisation des visites professionnelles sur tous les sites français du constructeur. Le groupe Manatour, dont Taxiway est filiale, gère également les visites de sites industriels et techniques (Veolia Eau, Veolia Propreté, Dépêche du Midi) sous la marque Manatech “Découverte”. Le groupe dispose également d’une agence réceptive (Manatech Séjours et Circuits) et d’un cabinet conseil (Manacom).

En quoi consiste le concept “Airbus Visit” et les différentes formules ?
Airbus Visit a pour vocation l’accueil des visiteurs chez Airbus, notamment le grand public à Toulouse. Le concept est de faire découvrir aux visiteurs, plus ou moins avertis, Airbus en général et les chaînes d’assemblage final en particulier. Deux chaînes d’assemblage sont ouvertes au public à Toulouse : Clément Ader pour les long-courriers A330 et A340 (réservée aux scolaires dans la limite de 30 visiteurs maximum) et Jean-Luc Lagardère pour le gros porteur A380 (seul avion double-pont disponible sur le marché). En complément de ces deux visites, Airbus Visit propose également la découverte du Concorde dont deux exemplaires sont présents à Toulouse : le Concorde N°1 de série (avion d’essais mais aussi avion présidentiel) et le Concorde N°9 “Fox Charlie” (avion commercial). De fait, la vocation d’Airbus Visit est double : répondre à la demande du public et des professionnels, désireux de mieux connaître Airbus, ses produits et son métier, et communiquer sur la philosophie, les valeurs, le savoir-faire des hommes et les performances technologiques de ce “géant” aéronautique européen.

Des visiteurs satisfaits et impressionnés

Quelle est la place de l’aéronautique dans le patrimoine toulousain ?
Elle est historique et extrêmement présente encore aujourd’hui, de Clément Ader, natif de Muret, qui fut le premier à faire voler un “plus lourd que l’air” (il est également l’inventeur du mot “avion”) à la naissance d’Airbus, aujourd’hui leader de la production aéronautique civile, en passant par l’aventure extraordinaire de l’Aéropostale et ses pilotes de légende, Jean Mermoz, Antoine de St-Exupery…, le développement et la production de la Caravelle et du Concorde. De nombreux lieux rappellent la richesse de cette histoire : Montaudran, les pistes de l’aéroport de Toulouse Blagnac, Francazal, les sites d’Air France Industrie, d’ATR, ceux de très nombreux sous-traitants aéronautiques et bien sûr Airbus. Il n’est pas présomptueux de qualifier Toulouse de berceau de l’aéronautique civile européenne voire mondiale.

Quels types de public accueillez-vous et quels sont les retours des visiteurs ?

Nous accueillons un public très large et très varié. Pour le grand public, il se compose de trois grandes catégories : les “groupes scolaires”, les “groupes d’adultes” (clubs, associations, CE, etc…) et les “individuels” (particuliers qui s’inscrivent pour une visite en famille ou entre amis). Pour les professionnels, il s’agit des salariés d’entreprises partenaires ou clientes d’Airbus, de personnels politiques régionaux ou encore d’ingénieurs ou de techniciens passionnés du monde aéronautique. Les visiteurs proviennent pour moitié du Grand Sud, pour 1/3 des autres régions françaises, et pour le reste de différents pays, principalement européens. La satisfaction des visiteurs est globalement positive pour environ 96 % d’entre eux, tous publics confondus et ils sont généralement impressionnés par les dimensions de l’outil industriel, la complexité et la coordination des process, la somme de travail et de savoir-faire nécessaires à la production d’avions aux qualités uniques et inégalées sur le marché.

 

150.000 visiteurs par an

Avez-vous quelques chiffres à nous communiquer sur le nombre de visites à l’année par exemple ? Sentez-vous un engouement grandissant pour la découverte de l’aéronautique ?
La fréquentation annuelle d’Airbus Visit à Toulouse est de l’ordre de 150 000 visiteurs, dont 120 000 pour la visite A380, 20 000 pour le Concorde et environ 10 000 pour les visites dites “professionnelles”. L’engouement du public pour les visites que nous proposons se confirme d’année en année, avec parfois un bémol lié à la conjoncture économique. L’attractivité de nos visites repose sur le nom d’Airbus mondialement connu et que les citoyens européens s’approprient facilement, car représentatif d’une coopération européenne qui gagne, et sur le mode de présentation que nous adoptons, à savoir, la visite d’entreprise. Ce tourisme exclusif allié à l’image de marque d’Airbus passionne toutes et tous, y compris ceux qui ne sont pas à priori des “fanas d’aéronautique”.

Des nouveautés sont-elles prévues pour “Airbus visit” ?
Nous venons de mettre en place, dans le circuit A380, un nouveau module de visite. Il s’agit de faire monter les visiteurs à bord d’une maquette de l’A380 grandeur nature (tronçon de fuselage de 16 mètres de long) pour en appréhender l’aménagement intérieur. Cette nouveauté est opérationnelle depuis le mois de juin 2009, sans supplément de prix. Par ailleurs, nous travaillons sur de nouvelles visites mais il est encore trop tôt pour vous en dire plus. Nous attendons avec impatience l’ouverture du futur musée aéronautique toulousain “Aéroscopia” car il sera également un point d’entrée pour les visiteurs d’Airbus Visit.

Propos recueillis
par Sophie Orus

Airbus Visit
Tél : 05 34 39 42 00
Fax : 05 34 39 42 05  
reservation@taxiway.fr
Site : www.taxiway.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.