TO vs Sheffield ; Les Toulousains bataillent pour rien…

Samedi dernier, le Toulouse Olympique s’est incliné face aux Sheffield Eagles sur le score de 16 à 32. Sur leur terrain des Minimes, les Toulousains n’ont pas à rougir, ils ont tout donné et ont largement soutenu la comparaison avec le 4ème du classement.

 
La rencontre débute par le traditionnel round d’observation. Les deux formations attendent une faute de l’adversaire. Et après 10 minutes de jeu, ce sont les Toulousains qui vont frapper les premiers. Sur une attaque bien orchestrée par la paire de demis locale, Tim Wynn transperce le rideau défensif et aplatit le ballon en terre promise. 6-0 avec la transformation de Darren Nicholls. Le TO est bien en place défensivement mais veut trop jouer dans sa “zone rouge” (proche de son en-but) et rend le ballon aux Anglais en (trop) bonnes positions. Il n’en faut pas plus aux joueurs de Mark Aston qui vont en profiter par deux fois : à la 17ème par l’ailier Tim Bergin et à la 22ème par Andrew Henderson qui aplatit un petit coup de pied rasant de son demi. 6-10. A la 30ème minute, sur une attaque côté gauche, Lilian Albert est décalé sur son aile, le ballon lui arrive un peu bas et il décide de ne pas s’en saisir avec les mains mais de taper à suivre, derrière c’est un boulevard qui s’offre à lui… Hélas, l‘arbitre en décide autrement et signale un en-avant. Les Olympiens ne se démobilisent pas et réagissent cinq minutes plus tard. Yohann Gigord fait le choix judicieux de jouer côté fermé et Yoan Tisseyre décale parfaitement Grégory White qui file le long de la touche et permet aux siens d’égaliser. 10-10. Alors que l’on se dirige vers la pause sur ce score de parité, les Eagles tape un coup de pied haut, Rory Bromley se saisit du ballon en l’air dans son propre en-but mais subit la charge d’un adversaire, est déséquilibré et lâche le ballon en retombant sur le sol, un joueur anglais surgit alors et aplatit le ballon (40’). A la surprise du public, l’arbitre accorde l’essai et Sheffield prend l’avantage. 10-16.

Le TO n’a pas trouvé la faille

Les coéquipiers de Sylvain Houles reviennent sur le terrain avec de bonnes intentions. Après quelques beaux mouvements, Darren Nicholls tape un coup de pied rasant millimétré qui finit sa course dans l’en-but, Grégory White prend tout le monde de vitesse et inscrit son 2ème essai personnel (46’). 16-16. Darren Nicholls est tout proche de donner l’avantage aux siens quand il aplatit un coup de pied de Constant Villegas mais l’arbitre refuse l’essai (50’). Les Toulousains sont sur une bonne dynamique et dominent les débats en ce début de 2ème période, mais ne parviennent pas à concrétiser par des points au tableau d’affichage. Cette débauche d’énergie infructueuse va se payer par la suite… Sous l’impulsion de leur trio venu des Iles Pacifiques (Yere, Togage et Taulapapa), les Eagles inscrivent deux essais en trois minutes (58’ et 61’) et prennent le large. 16-26. Le TO pousse toujours mais ne semble plus avoir assez de “carburant” pour trouver la faille dans la défense anglaise et au lieu de cela, Sheffield va priver les locaux du point de bonus défensif à la 78ème minute. Score final : 16-32.
Les Toulousains sont au repos ce week-end et vont en profiter pour faire un stage en Andorre chez un partenaire du club (Sport Hotels Spa & Resort), avant de préparer la venue du leader, Leigh, le samedi 25 juin à 19 heures.
 

Retrouvez plus d’informations sur www.TOXIII.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.