Tisséo en remet une couche contre le harcèlement

Dans les bus, métro et tram, Tisséo ressort ses monstres, en inversant le rapport de force agresseur/victime. Une deuxième campagne très évocatrice pour lutter contre le sexisme et le harcèlement dans les transports. Pour Jean-Michel Lattes, président du SMTC Tisséo, elle s’inscrit forcément dans la durée.

« Auteur d’agression, vous êtes en terrain hostile et seul contre tous »

Pour Julie Escudier, Conseillère déléguée de la Ville de Toulouse à l’Égalité Femmes/Homme, l’ensemble des services publics doivent absolument prendre en compte ces problématiques.

« Plus de 3000 caméras surveillent en permanence l’ensemble du réseau Tisséo »

Les victimes d’agression sexiste doivent alerter directement les autres passagers, demander du secours au conducteur de bus, utiliser les bornes d’appel dans les stations et les rames de métro et de tram et, bien sûr, déposer plainte. Quant aux témoins, ils doivent s’approcher de la victime, impliquer d’autres passagers, alerter les agents de Tisséo et proposer à la victime de l’accompagner pour déposer plainte.

campagne-harcelement-visuel-generique campagne-harcelement-visuel-témoin_1 campagne-harcelement-visuel-victime



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *