Télévision; France 3 Sud vers le média global

La chaîne régionale de France Télévisions a présenté cette semaine sa grille de rentrée. Pas de grandes nouveautés mais une stratégie résolument tournée vers les nouveaux médias, en réponse aux attentes des téléspectateurs et des difficultés liées à la suppression  
de la publicité.
«La rentrée est placée dans un projet stratégique : le média global. Nous voulons être présents sur tous les modes de diffusion, là où nous pouvons capter les spectateurs, c’est-à-dire l’ADSL, les mobiles et bien sûr Internet qui est devenu notre deuxième antenne.» C’est en ces termes que Jérôme Cathala, directeur de France 3 Sud, a présenté les projets de sa chaîne pour l’année à venir. Avec 2 millions de visiteurs et 11 millions de pages consultées depuis le début de l’année, le site Internet de France 3 Sud constitue une véritable vitrine pour l’information régionale.
C’est dans cette optique que la chaîne propose à partir de la rentrée un nouveau site consacré aux Pyrénées, du Pays Basque à la Catalogne, en lien avec son émission télévisée depuis 15 ans, “Passages”. «Nous voulons créer un site de référence, toujours dans la notion de service et de conseils. Ce sera un peu Thalassa à la montagne !», explique Tiziana Cramerotti, responsable de l’antenne. Autre nouveauté, la création d’un portail entièrement dédié à la culture tauromachique, pendant du programme diffusé le troisième samedi du mois “Signes du Toro”. La volonté affichée est de faire de ce site la référence française en la matière. Lancement prévu à l’occasion de la Féria des Vendanges à Nîmes.

 

Un relooking et deux nouveautés

Trois autres projets sont également sur les rails. France Télévisions prévoit une refonte totale des portails dédiés aux chaînes régionales. Le relooking de France 3 Sud est prévu pour 2009 avec la priorité donnée à la qualité de l’image et des équipes, ainsi qu’à la participation des Internautes qui pourront envoyer à la rédaction leurs sujets d’actualité. Toujours dans un souci de mettre l’information immédiate au centre de sa communication, un nouveau site Internet est en ligne depuis jeudi dernier. Ce portail regroupe l’intégralité des sujets d’infos du groupe France Télévisions, des antennes locales à Arte en passant par RFO. A l’aide d’un moteur de recherche, chaque Internaute peut d’un clic de souris accéder aux divers reportages des rédactions (info.francetv.fr). Même principe pour un autre service axé sur la culture avec cette fois une compilation des sujets réalisés par les antennes de France 3 (videos-culture.france3.fr).

 

De nouvelles mannes publicitaires

Mais cette multiplication des supports est surtout un moyen pour le groupe de capter de nouvelles mannes publicitaires à l’heure où les spots d’annonces sont sur le point de disparaître sur les chaînes publiques. A France 3 Sud, l’inquiétude ne se fait pas encore sentir mais la prudence est de mise : «Nous pourrons maintenir les spots publicitaires en région jusqu’à 20 heures, ce qui est déjà pas mal», explique Jean-Michel Barrailh, directeur régional de la publicité. «Rien ne remplace le passage des annonces à la télévision mais le salut viendra peut-être d’Internet.» Pour le commercial, la pérennité de la publicité en région est une bonne nouvelle pour l’économie locale : «Il s’agit d’un outil de communication stratégique et fondamental pour les PME régionales. Elles ont besoin de la publicité sur les chaînes locales car leur rayonnement n’est pas national.» Jérôme Cathala voit dans la réforme annoncée du service public quelques points positifs : «Les horaires vont évoluer et les prime-time commenceront plus tôt, vers 20h35. Autre satisfaction, France Télévisions va bénéficier d’une restructuration : ainsi, un statut global va être créé, ce qui permettra une meilleure synergie et une facilité de mobilité des salariés.»
Considérée il y a encore quelques années comme la chaîne d’un public plutôt âgé, France 3 Sud joue désormais la carte de l’innovation, en prise avec les évolutions technologiques actuelles. Car comme le prône la direction, cette chaîne doit être celle du lien social, du dialogue avec les téléspectateurs et les télénautes.

Demandez le programme !

On ne change pas un programme qui gagne, telle pourrait être la devise de France 3 Sud pour cette nouvelle année cathodique. Les rendez-vous des fidèles sont maintenus, avec quelques ajustements apportés dans le choix des chroniqueurs et des sujets : “C’est mieux le matin”, “Côté cuisine”, “Carnets du Sud”, “Passages”, “Viure al País”. Les aficionados retrouveront leur émission consacrée à la tauromachie, mais sous un nouveau nom, “Signes du Toro”. La retransmission des matchs de Pro D2 ainsi que le rendez-vous de l’Ovalie “Rugby Mag” sont reconduits. Côté info, les traditionnels 12/13 et 19/20 sont bien sûr maintenus avec une volonté de «muscler» ces deux éditions, selon les termes d’Olivier Loubet rédacteur en chef, et de mettre l’accent sur la politique, notamment lors des prochaines Sénatoriales par le biais de “La voix est libre”. Enfin, France 3 Sud a décidé de mettre le paquet sur les documentaires : l’affaire Annie Monneron à Montpellier, l’épopée d’une jeune fille de Castelsarrasin à la recherche de ses origines en Inde, l’enfant sauvage d’Aveyron, un nouvel éclairage sur le Larzac…

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.