Taxes à tous les étages

Le credo de nos ministres de tous poils se réduit en un mot Taxes.  Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, qui faisait campagne sur la diminution des impôts, les choses se sont aggravées, mais toujours en affirmant que les impôts diminuent.
Le raisonnement par lequel il est facile de démontrer qu’en France les prélèvements obligatoires sont les plus élevés du monde ou presque, se réduit à une idéologie. Idéologie aussi peu efficace que l’idéologie de gauche qui consiste à créer en continu de nouveaux impôts.
Nous avons donc eu droit au bouclier fiscal, c’est une véritable réduction des impôts des plus fortunés, de ceux qui payent plus de 50 % de leurs revenus en impôts. Par contre les caisses sont dramatiquement vides, les intérêts de la dette Française ont augmenté de 4 milliards d’euros, uniquement sur l’augmentation des taux directeurs des banques centrales. Les intérêts de cette dettes sont plus élevés que le montant des impôts lui-même, François Fillon disait que la France était en faillite, il avait raison.
Nous avons donc maintenant  une nouvelle machine qui s’est mise en route «la machine à fabriquer des taxes» Chaque ministre y va de sa taxe ou de sa taxette, qui pour payer le RSA, qui pour financer l’audiovisuel, qui pour de mauvaise raisons écologiques. Il est certain que les Français vont très vite en avoir assez. Personne n’est dupe, ces taxes ne sont que pour trouver de l’argent et renflouer les caisses vides de l‘état. Même Michel Rocard, interrogé sur une grande Radio nationale le reconnaît. A la question «êtes-vous pour ces taxes» il répond directement «les finances vont mal et tous les moyens sont bons pour faire entrer de l’argent.»
Mon avis, c’est qu’il va falloir arrêter très vite ce massacre des classes moyennes et pauvres. Rien de plus injuste qu’une taxe, au regard d’impôt payés selon les revenus. De plus il s’agit d’un mensonge dénoncé par aucun média. Sachez qu’il n’existe pas en France d’impôt ou de taxe dédiée. C’est-à-dire que quel que soit le prélèvement de l’état, l’argent va au revenu global de l’état, il est ensuite redistribué en fonction des besoins, des moyens etc. Il est donc faux de dire par exemple que les 1,1 % prélevés sur le capital servira à financer le RSA, cette somme ira à payer les intérêts de la dette Française. Comme il était faux de dire qu’une taxe servait à renflouer la sécurité sociale qui n’en a jamais vu la couleur. D’ailleurs les Français connaissent bien ce mensonge, déjà Ramadier avait créer la vignette auto pour les vieux qui n’en ont jamais vu un centime.
Nous sommes cette semaine en face de la création d’une taxe sur les produits jetables. Ces produits utilisés par tous sont une bonne source de prélèvement d’argent pour l’état. Cette taxe appelés malus est une imbécillité, elle ne demande pas aux entreprises de créer des produits écologiques, elle se résume à prélever partout ou cela est possible. L’environnement ne va pas y gagner grand-chose. Monsieur Borloo a aussi en préparation une taxe sur les téléphones portables, une autre sur les scooters, une sur les pneus, une sur les ampoules. Vous le voyez la liste est longue.
Par contre Christine Lagarde n’est pas favorable au système bonus malus. Elle a été é-chaudée par le marché de l’automobile, les Français ont tous acheté des voitures avec le bonus, que l’état est obligé de payer, alors que la rentrée des malus a été très faible. Le ministre de l’environnement n’a donc pas le choix, créer des taxes oui, mais pas de bonus sur les produits propres. Les Français risqueraient d’en acheter !
Nous devenons donc champion du monde des taxes nouvelles, l’opposition n’existe pas pour le dénoncer et les députés de la majorité marchent avec leurs godillots.

Patrick CRASNIER
www.jazzpote.net


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.