Stéphane Le Foll inaugure le Sisqa à Toulouse

La 10e édition du Sisqa, le salon de la sécurité et de la qualité alimentaire, s’est déroulé du 13 au 16 décembre derniers au Parc des expositions de Toulouse. Quatre jours durant lesquels, les visiteurs ont pu découvrir les produits issus de notre agriculture régionale, profiter des stands dégustations et de la plus grande ferme de Midi-Pyrénées.

 

250 exposants et près de 200 animaux étaient au rendez-vous du Sisqa. Un événement incontournable, placé cette année sous la bannière du Grand Sud Ouest, qu’a tenu à inaugurer le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll. Après avoir pris le temps de goûter foie gras, chocolats, huîtres et autres produits gouleyants de notre région, le ministre a félicité la richesse de ce salon, créé par Martin Malvy il y a dix ans. « C’est une vitrine pour l’agriculture et pour les produits transformés par cette filière » a-t-il déclaré. Sa présence était l’occasion de préciser sa vision d’une politique agricole efficace : « il faut faire de cette production, riche par sa diversité, un atout à l’exportation. » Cela passera notamment par l’investissement de l’Etat dans le secteur agro-alimentaire et par une réforme qui alliera écologie et économie. Cette filière sera

également valorisée en amont, « en favorisant la formation en alternance ». A savoir qu’en Midi-Pyrénées, l’agriculture représente « deux fois plus d’emplois que l’aéronautique et ses sous-traitants » a précisé Jean-Louis Cazaubon, président de la chambre régionale de l’agriculture. Mais il y a dans ce secteur « des offres qui ne sont pas satisfaites. Les contrats de génération donneront un élan à tous ces métiers » a ajouté Stéphane Le Foll.

 

Edition 2012 : « encore un grand succès »

 

Le Sisqa attire toujours plus de visiteurs avec une fréquentation qui a augmenté de 7% par rapport à l’édition 2011. En outre, le salon a accueilli « près de 7000 jeunes en deux jours » se félicite le président de région, Martin Malvy. « Il s’agit d’un des rares salons grand public toulousains qui parvient à maintenir, et même en l’occurrence, à voir progresser significativement sa fréquentation. Je m’en réjouis pour nos producteurs qui voient là la qualité de leur travail au jour le jour récompensé par cette reconnaissance et cette adhésion du grand public toulousain.

»

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.