Soldes ; La grimace du centre-ville

Commencée le 22 juin avec une semaine d’avance sur le calendrier habituel, ces soldes d’été dureront jusqu’au mardi 26 juillet inclus. Si les experts prévoyaient une croissance forte, il semble que l’optimisme soit revu à la baisse. Alors que les hypermarchés tirent leur épingle du jeu, l’hyper-centre de Toulouse, véritable chantier à ciel ouvert, fait grise mine.

 
Le boum d’Internet

Les périodes de soldes et de promotion ont pris une part grandissante dans le chiffre d’affaires des détaillants. Alors qu’elles ne représentaient que 20 % des ventes du secteur de l’habillement en 2000, elles atteignent aujourd’hui 33 %. Le marché français de l’habillement et du textile, tous circuits de distribution confondus, est évalué à 30 milliards d’euros. Après un recul de 3 % en 2009 et de 1 % en 2010, ce segment de marché qui ne compte que pour 4 % du budget des ménages en Fran-ce, a encore reculé de 0,2 % (en valeur) entre janvier et avril. Après quinze jours de soldes, la Fédération des enseignes de l’habillement (FEH) estime que les ventes accusent un repli de 5 % par rapport à la même période de l’année dernière. Par contre sur Internet, on note un envol dès le premier jour de 37 % des ventes en ligne par rapport à 2010.

Plus d’équité dans la loi

Pour la première fois, les dates qui encadrent la “grande braderie d’été” concernent à la fois les commerces traditionnels et ceux en ligne (loi du 17 mai 2011 de simplification et d’amélioration de la qualité du droit). En outre, la Loi de Modernisation de l´Economie du 5/08/2008 a raccourci d’une semaine chaque période des soldes fixes : 5 semaines en hiver et 5 en été́, des dérogations étant prévues pour certaines zones touristiques ou frontaliè̀res. Chaque commerçant peut proposer par ailleurs deux semaines supplémentaires de soldes libres par an, consécutives ou pas, et des opérations de déstockage toute l’année. Les périodes de sol-des libres doivent néanmoins s’achever 1 mois avant le dé-but des soldes fixes.

Cauchemar toulousain

«Nous sommes proches du dépôt de bilan», témoignent de nombreuses boutiques du centre-ville. A 10h parking V. Hugo, de nombreuses places libres… Il est vrai qu’à 2.20€ de l’heure, mieux vaut commander depuis son ordinateur. Direction places Wilson et St Georges. Horreur ! La ville est sale : odeurs d’urine et excréments de chiens minent le parcours. Le top, c’est le square de Gaulle et la rue Alsace, véritables chantiers qui obligent à s’éloigner tant le bruit est insupportable et la poussière agressive. Ba-lai de pelles mécaniques, camions de toutes tailles transforment l’opération “soldes” en un parcours à “la Indiana Jones”. Les commerçants ont du mal à rester Zen expliquant que la rue Alsace a déjà été refaite il y a 4 ans avec les impôts des Toulousains et qu’ils doivent impuissants subir à nouveau les caprices des élus… Intarissables sur la propreté, ils expliquent que l’on a supprimé les moyens au profit de grands projets pharaoniques comme le tramway très contesté Arènes/centre-ville… Il y a de la grogne dans l’air. Tout un programme pour 2014 !

 

Ce que vous devez savoir

Les étiquettes : Vous ne devriez pas trouver d’articles soldés aux côtés d’articles non soldés. Les étiquettes doivent comporter l’ancien prix barré, le prix soldé et le taux de démarque. Si l’étiquette est tombée, demandez le prix.
Des articles garantis : J’ai acheté un vêtement trop petit et j’aimerais me le faire rembourser. Est-ce possible ? Si le commerçant a explicitement écrit «articles soldés ni repris, ni échangés» sur le ticket de caisse ou en magasin, il n’en a pas l’obligation mais peut faire un geste commercial. En revanche, si l’article en question contient un vice caché, il est obligé de le remplacer ou le rembourser car un article soldé bénéficie des mêmes garanties en matière de défauts de fabrication non apparents ou de ser- vice après-vente que tout au-tre.
Publicité claire : Toute communication relative à des soldes doit mentionner les dates de début et de fin de l’opération, ainsi que la nature des marchandises sur lesquelles elle porte, si elle ne concerne pas tous les produits du magasin. Exemple : si une affiche annonce des réductions de -70 % à l’intérieur d’un magasin alors que les réductions en question ne concernent qu’un petit nombre de produits, cela est con-sidéré comme de la publicité mensongère.
Articles démarqués : Les soldes ne peuvent porter que sur des marchandises mises en rayon au moins 1 mois avant le début de l’opération. Le stock doit également avoir été constitué un mois auparavant, et ne peut être renouvelé pendant les soldes. C’est pourquoi il est utile de faire des repérages pour être sûr qu’un magasin ne solde pas des articles achetés spécialement pour l’occasion.
Prix : le prix réduit est déterminé à partir du prix pratiqué au cours des 30 derniers jours. Une marchandise peut être revendue à perte uniquement pendant cette période. C’est souvent le cas d’un produit à -50 % ou -60 %. Mais sur ceux à -30 %, sachez que le commerçant réalise encore une marge.
“Ni repris, ni échangé” : les limitations de garanties sur les soldes étant illégales, un article acheté en soldes bénéficie des mêmes garanties concernant les défauts de fabrication non apparents. Ainsi, en cas de vice caché, le vendeur est obligé de remplacer l’article ou de le rembourser. En revanche, s’il n’y a pas de vice caché, il n’est pas tenu de le faire. Si habituellement, le commerçant pratique les échanges ou les remboursements, il est tenu d’afficher la mention «articles soldés ni repris, ni échangés» dans le magasin ou sur le ticket de caisse.
Soldes en ligne : les sites de vente en ligne répondent à la même législation en matière de soldes, sauf pour la règle du «ni repris, ni échangé». S’agissant de vente à distance, vous pouvez faire valoir votre droit de rétractation et renvoyer l’article dans un délai de 7 jours. A noter aus-si : sur la Toile, la règle du «premier arrivé, premier ser-vi» est reine. Il est donc préférable de régler ses achats en ligne par carte bancaire pour que le produit vous soit immédiatement attribué. Si vous payez par chèque, il ne vous sera réservé qu’après sa réception et vous risquez alors de ne plus le trouver en stock.
Des magasins plus enclins à frauder ? Il n’y a pas de profils de commerçants plus fraudeurs que d’autres, selon la répression des fraudes. Néanmoins, les contrôles a-boutissent plus fréquemment à des procès-verbaux dans les zones très touristiques.
Voir le site de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes. Vous pouvez saisir ce service en faisant le 3939.

Avis de consommateur

Pour éviter toute arnaque, n’hésitez pas à rappeler vos droits au responsable de la boutique. Quant à Toulouse, difficile de comprendre comment la ville des Baudis, Douste Blazy, Moudenc… est devenue aussi peu accueillante. Les touristes le disent : «La ville serait superbe mais il y a trop de travaux et elle est sale…» Tout est dit. Difficile en outre de faire vivre des boutiques avec du stationnement de plus en plus réduit, des parkings aux coûts excessifs et des engins de chantier jusqu’à fin 2012 devant sa porte… Voudrait-on tuer le commerce de pro-ximité au profit des grands centres commerciaux périphériques ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.