Soldes d’été: Dernière ligne droite

La période des soldes touche à sa fin, les vitrines affichent les dernières démarques. Ce grand rendez-vous estival a-t-il été à la hauteur des espérances des consommateurs et des professionnels de la branche ? Le pessimisme économique actuel a-t-il pesé dans la balance et sur les porte-monnaie ? Petit tour d’horizon…

Dès le départ, cette année, les Français annonçaient la couleur par le biais des sondages. Les résultats d’une enquête Ipsos affichaient dès juin que 71% des Français avaient l’intention de faire les soldes, contre 77% en 2012. Dans cette même étude, le budget dédié aux achats soldés est de 208€, (223€ en 2012). Les Français s’adaptent prudemment au contexte économique tendu actuel. Les Toulousains ne font pas exception à l’exemple de Jeanne, jeune retraitée qui explique : « Oui, j’y suis allée la première semaine, j’ai acheté quelques vêtements et du linge de maison. Je ne pense pas y retourner pour les derniers jours. Mais je n’ai pas fait chauffer la carte bleue !» ou de Sarah, 21 ans passionnée de mode : « J’ai prévu de ne pas dépasser une certaine somme et jusqu’ici je m’y tiens, j’ai encore quelques sous pour profiter des dernières ristournes du week-end prochain (27 et 28 juillet, ndlr). Je n’hésite pas à comparer les prix sur internet et dans les boutiques. Ce n’est pas forcément moins cher sur internet lorsqu’on veut acheter des vêtements de marque. » Il y a aussi ceux qui optimisent comme Jacques. Ce père de trois enfants raconte : « Nous faisons les soldes en famille dès le premier week-end. Nous mettons le paquet et achetons de quoi passer l’été et l’automne… Nous n’achetons pas ou peu de vêtements en dehors des soldes » ou encore ceux qui boudent carrément les soldes comme Laura, 35 ans qui explique : « Je ne fais plus les soldes parce qu’à chaque fois, j’ai acheté des vêtements qui n’étaient pas soldés ! Donc, aucun intérêt pour moi d’aller m’habiller pendant les soldes. Je préfère faire les magasins lorsque j’ai un besoin ou une envie. »

 

« Net essoufflement après la première quinzaine»

Du côté des professionnels, difficile d’émettre un bilan ferme mais à l’approche du terme des cinq semaines, les tendances se dessinent. Sonia, animatrice de vente pour une enseigne de meubles et décoration en centre-ville explique : « Les soldes d’été fonctionnement généralement bien. L’arrivée du soleil a été bénéfique, que ce soit pour le mobilier d’extérieur, le linge de maison ou la déco. Le bilan ne sera pas exceptionnel mais convenable, ce qui est déjà pas mal pour la période ». Du côté de Nailloux, la direction du Village affiche avec satisfaction pour les trois premières semaines, « une hausse de fréquentation de 11% par rapport à 2012 et une progression de CA de +17%. » Pour renforcer son attractivité pour le dernier week-end, le site propose des rencontres musicales le samedi soir. Pour Marc Fridman, président Midi-Pyrénées de la Fédération Nationale de l’habillement, « il est encore tôt pour faire un bilan car la période de soldes n’est pas terminée. Quoiqu’il en soit elles ont démarré avec beaucoup de punch car elles ont coïncidé avec le retour du soleil ! Depuis une semaine, nous ressentons toutefois un net essoufflement.»

La période des soldes se termine le mardi 30 juillet. Le compte à rebours est déclenché. Encore un week-end pour dénicher la perle rare et de profiter des derniers rabais.

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.