Sogeti High Tech: La formation de ses propres collaborateurs

Sogeti High Tech, leader du marché de l’ingénierie et du conseil en technologies, a lancé début septembre à Toulouse, sa première promotion de formation d’ingénieur en mécanique des structures aéronautiques.

 

« On est jamais mieux servi que par soi-même », comme le dit l’adage qui a été mis en application par Sogeti High Tech qui propose à ses employés désireux de grimper dans la hiérarchie de se former « en interne ». Les volontaires, qui bien sûr connaissent et maîtrisent parfaitement leur terrain, peuvent ainsi intégrer la formation « Ingénieur en Mécanique des Structures Aéronautiques » et passer de technicien au statut de cadre dans un bureau d’études ou de calculs. « Cette démarche s’inscrit dans notre volonté de déployer notre politique de gestion prévisionnelle des emplois et compétences en cohérence avec les besoins du marché aéronautique », explique Franck Pacou, directeur de l’entité ingénierie physique chez Sogeti High Tech à Toulouse. C’est suite au constat maintes fois relevé, de la difficulté de recrutement dans certaines branches de l’industrie, que cette idée a germée dans l’esprit des dirigeants de Sogeti High Tech : « Notre entité a opté pour le renforcement des compétences interne via une période de professionnalisation, avec deux objectifs : former des équipes à la nouvelle donne du marché aéronautique et mettre à niveau les compétences disponibles afin de répondre aux besoins de nos clients. Cette capacité d’adaptation, combinée à une réactivité face à l’évolution du marché, constitue un réel point fort », poursuit-il.

 

Inter : Une opération gagnant/gagnant

 

Par cette démarche, Sogeti High Tech espère non seulement motiver ses collaborateurs mais également attirer de potentiels employés qui viseraient une carrière au sein d’une entreprise à la pointe de la technologie. La période de professionnalisation offre donc la possibilité aux employés de l’entreprise de suivre une formation dite « en alternance » en gardant l’avantage, non négligeable, d’être entièrement prise en charge par son employeur, à savoir Sogeti High Tech. Ainsi, il s’agit-là d’une opération rentable pour les deux parties puisque le salarié bénéficie d’un renforcement de ses compétences et d’une possible « montée en grade », et la société se dote d’un collaborateur plus performant et en constante adéquation avec ses besoins en personnel. « L’avantage de cette formation pour nos collaborateurs réside dans la possibilité de réaliser la formation sur leur temps de travail à raison de 2 demi-journées par semaine afin d’obtenir en 24 mois et après la réalisation d’un mémoire, un diplôme d’ingénieur en mécanique des structures, mais aussi de bénéficier de l’opportunité de poursuivre une formation adaptée et d’acquérir une qualification reconnue », explique Julie Odonnat, responsable des ressources humaines de l’entité ingénierie physique chez Sogeti High Tech. Cette formation n’est toutefois ouverte qu’aux titulaires d’un BAC+2 ou +3 dans la branche concernée.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.