Social; Un Gîte pour femmes

Le premier centre d’hébergement inconditionnel pour femmes et couples vient d’être inauguré à Toulouse. Il peut accueillir jusqu’à 43 personnes et a pour but d’accompagner les  personnes en détresse vers une réorientation.

Dans la saga Harry Potter, une Vélane est une créature fantastique ressemblant à une femme d’une grande beauté et d’un charme incomparable qui envoûte les hommes en chantant. Le premier centre d’hébergement inconditionnel pour femmes sur Toulouse a donc fait un bon choix en s’installant rue Vélane et en reprenant cette appellation pleine d’espoir. Né d’une volonté inter-associative en 2000, cet accueil d’urgence fut d’abord hivernal, déménageant chaque année avant d’être stabilisé en 2005. Durant trois ans, la gestion va être confiée à l’Association des Cités du Secours Catholique dans des locaux mis à disposition par l’Hôpital La Grave.
Puis la prospection immobilière commence et, en 2006, le projet architectural et financier prend forme avec pour objectif la création d’un centre permanent rue Vélane, en plein cœur de la Ville rose. Inaugurés cette semaine mais en service depuis janvier dernier, les locaux flambants neufs peuvent accueillir 43 personnes dont trois couples sans enfant, dans des espaces individuels et collectifs ainsi qu’un jardinet. Victime de violences, une jeune femme se sent déjà chez elle au Gîte Vélane : «Je suis là depuis un peu plus d’un mois et je vais peut-être obtenir un séjour longue durée pour l’année. On prend le petit-déjeuner jusqu’à 10 heures puis on prépare le repas de midi ensemble et le soir, on se fait livrer des plats. Nous sommes libres de sortir mais ce qui est important, c’est l’aide et l’orientation qu’on nous donne.»

 

Trois profils types

Le Gîte Vélane est un service inconditionnel dont les entrées sont gérées par la Veille Sociale, avec pour but l’accueil, la sécurité, le travail d’évaluation et l’orientation. Pour ce faire, le centre dispose d’une équipe éducative de quatre moniteurs, quatre animateurs et un chef de service, Ronald Corring. Celui-ci précise le profil des femmes en attente de soutien : «On peut dégager trois profils types : les personnes en demande d’asile et donc en situation administrative précaire, les femmes en souffrance psychosociale qui ont connu une rupture de parcours, et enfin les femmes victimes de troubles psychiatriques.»
L’installation dans des nouveaux locaux s’est doublée d’une évolution du projet suite au Plan d’Accueil Renforcé des Personnes Sans Abri en 2007. En effet, après un premier pas permettant la non fermeture en journée les samedi et dimanche, le centre est désormais ouvert 24 heures sur 24. Le Gîte Vélane est considéré comme un lieu de stabilisation mais le personnel d’interroge déjà sur la suite : «Il faut accompagner chaque personne, individuellement, car les problématiques sont différentes et parfois multiples. Les limites de notre statut, des aides financières et partenariales nous font réfléchir sur des actions à mener et des propositions.»

Sophie Orus

Gîte Vélane
14 rue Vélane – Toulouse



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.