SISQA ; Manger bien, manger bon

Jusqu’à dimanche, le Parc des expositions de Toulouse accueille le Salon de la Qualité Alimentaire : 180 exposants, 300 animaux et tout le savoir-faire de Midi-Pyrénées sont au rendez-vous de cette 7ème édition qui cette année met le Roquefort à l’honneur. Visite en avant-première.

 
A deux semaines de Noël, cet événement autour du terroir et de la gastronomie, tombe toujours à point nommé. Trois jours durant lesquels toute la campagne midi-pyrénéenne vient à la rencontre des citadins (et parmi eux de nombreux écoliers) afin de leur faire découvrir ou redécouvrir tout un patrimoine agricole et agro-alimentaire. Plus que jamais, les organisateurs de la Sisqa ont mis les bouchées doubles pour cette édition 2009. Comme à l’accoutumée, le salon se découpe en quatre espaces : la Ferme tout d’abord, ses 300 animaux, et bien sûr ses agriculteurs : l’occasion d’échanger avec ses hommes et ses femmes économiquement malmenés dans leur quotidien et qui pourtant font bouillir la marmite France. Les Halles, ensuite, un endroit unique où le slogan “du producteur au consommateur” prend véritablement tout son sens : 180 exposants, de nombreux restaurants… Le plus grand, le plus riche des marchés de notre région où l’on en trouve pour tous les goûts ; les pôles animation/dégustation sont d’ailleurs là pour ça : viandes rouges ou blan-ches, volailles, salaisons, fruits et légumes, fromages, vins, pain, miel, foies gras, spiritueux… et bien sûr, c’est dans l’air du temps, des produits bio. Autre étape, plutôt ludique : Le Parcours des sens qui permet au visiteur avec l’aide d’animateurs complices, de s’apercevoir par exemple que la vue joue un rôle très important dans la dégustation, mais que celle-ci est parfois trompeuse…

 

Honneur au Roquefort

Parmi les découvertes du salon, le slow food. Les membres de ce mouvement qui fête ses vingt ans, prônent une alimentation “bonne, propre et juste”. Ils se donnent pour objectif de montrer ainsi aux participants que leurs choix alimentaires peuvent influer sur les productions, et qu’ils sont des coproducteurs de leur alimentation.
Autre ambiance à ne pas manquer : celle des Bistrots de pays avec la convivialité qui caractérise ces établissements, véritables vecteurs de la promotion des produits locaux. En Midi-Pyrénées, ils sont plus de 70 à avoir été labellisés. Ils sont en fait le lieu idéal pour tout connaître des curiosités locales ou se faire conseiller sur les spécialités culinaires du crû telles que… le melsat, la flognarde, le pastis gascon ou encore… le Roquefort, invité d’honneur de ce SISQA 2009. Cité par Pline l’Ancien, sacré roi des fromages par Diderot et d’Alembert au XVIIIème siècle, le Roquefort était, dit-on, déjà particulièrement apprécié par Rabelais, Casanova ou Voltaire. L’un des plus beaux fleurons de notre patrimoine gastronomique dont producteurs de lait de brebis et fabricants, membres de la Confédération Générale de Roquefort, reconstituent ici l’histoire et la fabrication : depuis l’élevage des troupeaux de brebis de race Lacaune, l’affinage, la maturation, en passant par l’atmosphère des caves, avec leur air frais chargé de Penicillium roqueforti, jusque dans notre assiette pour en découvrir les soi-disant mystères organoleptiques… Les amateurs ne seront pas déçus…
Pour cette septième édition, le SISQA dont l’ambition est de s’inscrire pleinement dans une logique de développement durable, au travers de l’éducation des générations actuelles et à venir, va une fois de plus prouver son utilité. Quant à son succès, les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2008, 75 000 visiteurs en ont franchi les portes, et ce malgré la crise.

Claire Manaud

Retrouvez tout le programme de la SISQA
sur www.midipyrenees.fr et
sur le blog  http://www.blogsisqa.midipyrenees.fr/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.