Le Sicoval teste la route solaire

Pour la première fois en Occitanie, une chaussée est désormais équipée de capteurs solaires. Si le dispositif installé sur un tronçon de trente mètres à Labège alimente en électricité un bâtiment voisin, il permettra surtout d’évaluer la durabilité de la technologie.

Route solaire Labège
© DR

La route solaire, inaugurée le 3 mai dernier à Labège, a beau ne représenter qu’une portion de 54 m², elle n’en reste pas moins une première dans la région. « Il s’agit d’une expérimentation ayant aussi une dimension de sensibilisation », précise d’emblée Gérard Bolet, vice-président de la communauté d’agglomération du Sud-Est toulousain, le Sicoval en charge de la transition écologique. Depuis quelques jours, les automobilistes empruntant la rue L’Occitane, roulent durant trente mètres sur une chaussée nouvelle génération revêtue de capteurs solaires.

Appelée Wattway, la technologie est développée par la société Colas, filiale du groupe Bouygues. « Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme Territoire à énergie positive pour la croissance verte du Sicoval et est financé à 70 % par l’État. Il doit permettre de tester la durabilité de la route et sa robustesse par rapport au trafic », précise Gérard Bolet. Estimée à 5 000 kWh/an, la production d’électricité issue du tronçon alimente l’Hôtel des télécoms situé juste à côté. Une borne pédagogique a même été installée pour indiquer l’équivalent de cette production en nombre d’ordinateurs alimentés par jour.

Bientôt sur de plus grandes surfaces ?

Le Sicoval étudie bien sûr la possibilité d’étendre à de plus grandes surfaces ce dispositif qui donne aux routes une seconde fonction en plus de celle de support de circulation. « Comme toute expérimentation, le coût est pour le moment très important. Mais à l’avenir, c’est une piste intéressante qui pourrait constituer un complément aux nombreux efforts fournis par le Sicoval en termes de transition énergétique », espère Gérad Bolet.



2 COMMENTAIRES SUR Le Sicoval teste la route solaire

  1. RouteSolaire dit :

    3 fois moins performant que des panneaux sur un toit
    10 fois plus cher
    A changer régulièrement à cause du passage des véhicules

    Mais pourquoi dépenser 150 000 € sur une telle réalisation ?

    Plus d’informations sur http://bit.ly/routeSolaireSicoval

  2. Le nicos dit :

    Bonjour, je passe fréquemment sur ce tronçon et je me permet de vous dire que cette borne est loin d être pédagogique, car on est plus dans le mensonge que la sensibilisation.
    Après quelques bref calculs etant un peu du métier. …
    Ce n’est pas l équivalent en nombres d ordinateurs alimentés / jours, mais l équivalent de la consommation de x ordinateurs pour juste une journée
    La consommation des écrans n ayant d ailleur pas été intégrée dans les calculs….a quoi sert un ordinateur sans écran a part gonfler les calculs ??????
    Et pour finir l implantation laisse à désirer car le tronçon est bordé d’arbres donc souvent à l ombre. Il aurait suffit de l implanté 40 mètres plus loin pour que la route profite un maximum du soleil surtout que les panneaux sont déjà mal exposés car disposés a plat.
    Et pour finir merci a nos elus qui depensent 160 000 euros le projet … pour une production électrique si faible, et gaspillent donc argent public, pour 10% de la somme je veux bien faire conseiller tout le monde fera des économies. ….
    Wattway 5000kwh/an contre edf 4500kwh/an 760 euros. ……………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *