[Shop’n saveurs] Le Télégramme : Chronique d’une réussite

le-telegramme-hd-4Consécration. L’ancienne imprimerie éponyme -transformée entre-temps en bar « bodega »- est aujourd’hui devenue une référence tant pour sa table que pour y faire la fête. Le Télégramme a définitivement réussi l’association restaurant/bar musical, un véritable pari dans la ville rose lors de son ouverture.

L’imposante bâtisse du quartier Gabriel Péri régale les toulousains depuis 3 ans déjà. A l’époque, en 2012 trois associés reprennent l’affaire : Romain Pecqueret, Stéphane Menoret et Christophe Baron. Ils ont en tête une idée bien précise « on voulait proposer un concept polyvalent : restaurant mais aussi tapas et bar d’ambiance… » explique Christophe Baron. La visite du local est le déclic : « il s’y prêtait parfaitement, cet emplacement historique date d’un siècle et à des proportions qui nous permettaient de ne pas faire d’impasse sur les différents aspects de notre projet ». A la déco de l’intérieur qui a redonné au site son âme d’ancienne imprimerie, s’est ajoutée une terrasse. Aujourd’hui ce sont 130 couverts le midi, et plus de la moitié le soir qui se pressent aux portes du Télégramme : « une clientèle très trentenaire qui vient en groupe d’amis, pour le business ou en duo. »

Une carte d’hiver entre terre et mer

Côté papilles rien n’est laissé au hasard. C’est François Mazzuchin, chef du Télégramme depuis ses débuts qui mène la danse en cuisine. L’assiette révèle les saveurs d’une brasserie traditionnelle sud-ouest mais aussi des plats signatures qui évoluent en fonction des saisons : « nous changeons de carte trois fois par an, à deux reprises en hiver et une fois pour le printemps-été ». La carte d’hiver vient justement de pointer le bout de son nez et promet quelques surprises du plus bel acabit. La lotte croustillante, purée de choux fleur beurre blanc au gingembre et citronnelle ou encore le carré de cochon noir confit émulsion de pommes de terre à l’huile de truffe et petite salade de girolles sont en tête des nouveautés à tester. Quant à l’ambiance « c’est un lieu que l’on a toujours voulu vivant ». En parallèle défilent tout au long de l’année les « Editions spéciales » du Télégramme, devenues légion : DJ set, concerts live, soirées à thème voire expositions. Et si la programmation 2016 promet d’être riche, les trois compères avouent se concentrer sur un petit secret : « nous ouvrons un nouvel établissement en fin d’année ». Situé Rue Maurice Fonvieille « L’alimentation » devrait à nouveau faire bouger les codes de la restauration toulousaine avec un concept inédit : « une cave à manger-foodstore », lance Christophe Baron expliquant qu’on pourra s’y régaler mais aussi prendre à emporter en mode épicerie fine… Une nouvelle page à écrire pour l’équipe du Télégramme.

1, rue Gabriel Péri 31 000 Toulouse 05.61.20.42.60

 

La lotte croustillante, purée de choux fleur beurre blanc au gingembre et citronnelle 22€

Carré de cochon noir confit émulsion de pommes de terre à l’huile de truffe et petite salade de girolles 19€



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.