Service minimum; Quelles solutions ?

A Toulouse, comme dans de nombreuses communes du département, les municipalités n’ont pu assurer le service minimum la semaine dernière lors de la grève des personnels enseignants. Et en cas de nouveau débrayage, les solutions sont rares pour accueillir convenablement les élèves.

Pour
lire, la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 341.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.

Cet
article sera publié dans sa totalité sur ce site la
semaine prochaine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.