Sécurité; 22, v’là la compagnie !

La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a intronisé ce vendredi la nouvelle compagnie de sécurisation, soit 100 agents de police supplémentaires à Toulouse. Ils seront opérationnels dès ce jeudi, aux côtés de la police de quartier lancée en septembre dernier.

 
En 2003, c’est devant les caméras que Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, donne le coup de grâce à la police de proximité, à Toulouse, en présence de son plus emblématique représentant : Jean-Pierre Havrin, patron de la police dans notre département. Une humiliation que va ruminer longtemps le tout nouvel adjoint municipal, “Monsieur sécurité” de l’équipe de Pierre Cohen au Capitole. Vendredi dernier, il était donc aux premières loges pour accueillir Michèle Alliot-Marie à Bellefontaine pour la mise en place de 100 agents supplémentaires dans les quartiers chauds de la ville. Après le retour de la police de quartier en septembre dernier (33 agents à Reynerie/Bellefontaine, 27 à Empalot et 27 à Bagatelle), la ministre de l’Intérieur version 2008 a donc officialisé la mise en fonction d’une compagnie de sécurisation, sensée remplacer les CRS.
Une belle revanche pour Toulouse synonyme d’une nouvelle organisation de la police. Selon la préfecture, la délinquance aurait chuté de 30 % dans certains quartiers périphériques de la ville, grâce aux agents de proximité. L’arrivée de la compagnie de sécurisation, opérationnelle dès ce jeudi, porte à 1 521 le nombre de policiers dans l’agglomération (Toulouse, Colomiers, Tournefeuille et Blagnac). Leur rôle est de seconder les Unités Territoriales de Quartier (UteQ) et de remplacer les CRS dans les secteurs sensibles afin de lutter contre les violences urbaines. Reste à redéployer les effectifs comme l’avait annoncé en septembre dernier Jean-Paul Breque, directeur départemental de la sécurité publique, afin de surveiller plus efficacement le centre-ville où la délinquance tend à se déplacer.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.