Salon Art Show 2010; Voyage dans l’éclectisme

Pour la deuxième année consécutive, au Centre Culturel Saint-Jérôme, les deux artistes toulousains Jacqueline Kessas et Jacques Hujac, accompagnés de quelques amis peintres et sculpteurs, nous proposent le meilleur et le plus rare de leurs réalisations. Ainsi, durant près de 15 jours, soit du 13 juin au 27 juin, ce ne sont pas moins de 300 œuvres qui sont présentées en avant-première au public toulousain. A cette occasion, le Centre est ouvert tous les jours, même les weekends.

 
Sur les trois salles d’exposition, le visiteur a l’occasion de s’évader à travers des toiles plus éclectiques les unes que les autres : du figuratif à l’abstrait, de natures mortes aux portraits, de couleurs vives aux photographies… «Au-delà de nos différences artistiques, ce qui nous réunit tous, c’est l’amour et la passion», confie la peintre Sabine Louriac dont le travail de la matière et des couleurs traduit la volonté de mettre en exergue les émotions et les sentiments de ses sujets. «Je cherche avant tout à retrouver cette innocence perdue de l’enfance car la matière de l’œuvre d’art, c’est ce monde caché, si difficile à traduire que, la plupart du temps, nous enterrons vivant au fond de nous.»
Si le style de Sabine Louriac est clairement identifiable, celui d’Anco est plus éclectique : «Je peins pour m’évader et ne prémédite jamais ce qui va sortir de mon pinceau. Je fonctionne à l’envie, à ce que je ressens sur le moment», explique l’artiste. Ce qui donne une sélection de toiles diversifiées : des tableaux de villes comme New York, Toulouse ou Venise, des représentations abstraites de l’espace galactique, des portraits figuratifs…
Parmi les artistes présents également sur ce salon, on retrouve une sculptrice canadienne de talent, Saya. A travers ses sculptures de bronze, elle laisse «son âme vagabonde» nous inviter à «une odyssée» au cœur de «son imaginaire». «Mon art est intuitif. Aussi, c’est un élan vital, impétueux, spontané, inventif, libre de tout code. L’imprévisible surgit, me révélant des fragments de mon monde intérieur mais parfois aussi, comme venus d’un autre monde, celui de l’impalpable, du non mesurable, le monde de l’invisible, de l’inconnu.»
Parmi les autres artistes qui entourent les organisateurs Jacqueline Kessas et Jacques Hujac, on retrouve H. Labatut, E. Roussillon, A. Anco, S. Pommier, A. Gallego et Langloys. Rappelons que comme pour la première édition, une vente de fonds d’ateliers d’artistes toulousains sera proposée le dernier jour de la manifestation.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.