Rentrée 2013 ; Ce qui attend les Toulousains

Politique, santé, culture, travaux… Tour d’horizon de quelques rendez-vous toulousains prévus cet automne.

C’est le mardi 3 septembre que les élèves haut-garonnais vont retourner sur les bancs de l’école (voir notre dossier). Une rentrée marquée par l’arrivée d’une rectrice et chancelière des Universités à l’académie de Toulouse. Formée à l’université de Paris Panthéon Sorbonne et à Sciences Po, membre de la promotion Léonard de Vinci de l’ENA, Hélène Bernard était depuis 2001 inspectrice générale de l’administration de l’Education Nationale et de la recherche. A 56 ans, elle succède à Olivier Dugrip, nommé lui, à Bordeaux. 2013 a vu aussi le démarrage du chantier du futur rectorat qui se poursuivent sur le site de l’ancienne caserne Niel. Son inauguration devrait avoir lieu en janvier 2015.

 Métamorphoses toulousaines

Autre mise en service prévue pour cette fin 2013 : celle du futur tram Garonne qui, sur 3,5km, reliera les Arènes au Palais de Justice. Pour les automobilistes, la circulation continuera à être compliquée d’autant qu’a commencé fin juin l’agrandissement à 2×3 voies de la section du périphérique intérieur entre Le Palays et Lespinet (1,75 km). En centre-ville aussi, les travaux de la rue Alsace débutés en 2010, doivent s’achever courant septembre par la pose des pavés jusqu’au boulevard de Strasbourg. Non de là, d’autres métamorphoses. Après la disparition de la librairie-papeterie Castéla, place du Capitole et de Virgin face au square de Gaulle, les Galeries Lafayette Maison de la rue de Rémusat vont à leur tour fermer leurs portes début septembre. Pour les «vieux» Toulousains habitués à se rendre «au Capitole», c’est désormais une page qui se tourne… Dans le quartier de la Cartoucherie, la rentrée va être marquée par le début de la commercialisation des premiers logements de la ZAC du même nom. A termes, ce sont 3100 logements, 6000 m2 de commerces et 90000 m2 d’équipements publics dont une crèche et un groupe scolaire, qui pourront accueillir entre 6 et 7000 personnes.

 Les municipales en ligne de mire

Pour les partis politiques, il va s’agir de passer à la vitesse supérieure, à sept mois des prochaines municipales. Avec d’ores et déjà ces quelques rendez-vous : entre le 2 et le 6 septembre, les militants UMP devront désigner les personnalités qui figureront sur la liste de Jean-Luc Moudenc. A noter que Jean-François Copé est attendu en meeting dans la ville rose mais la date de sa venue le 18 septembre, reste à confirmer. Au PS, le maire sortant Pierre Cohen sera investi par les militants en octobre, avec une validation nationale de son parti début novembre. C’est aussi fin septembre début octobre que les écologistes feront le choix de leur tête de liste. Idem pour le PRG à partir du 15 septembre. Et pour rappel, le prochain conseil municipal de Toulouse se tiendra le 20 septembre. Une rentrée politique qui va se tenir sous fonds de tensions sociales. Les syndicats CGT, FO, Solidaires et FSU annoncent une journée de grève et manifestations pour le mardi 10 septembre. Au centre des préoccupations : l’emploi, les salaires et les retraites.

 

L’IUC et l’Oncopole

Dans le domaine de la santé, la fin de l’année doit aussi marquer l’ouverture de l’hôpital Pierre-Paul Riquet. Sur ses 85 000m2 seront regroupés trois pôles cliniques : le pôle ILM (institut locomoteur) avec la rhumatologie, l’orthopédie et la traumatologie, le pôle Céphalique qui rassemblera l’ORL, l’ophtalmologie et la chirurgie maxillo-faciale puis le pôle Neurosciences avec la neurologie, la neurologie vasculaire et la neurochirurgie. Cet établissement de 600 lits abritera aussi des activités d’enseignement et de congrès. Après une impasse qui aura duré neuf ans, l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) doit lui aussi sortir de terre sur le site de l’Oncopole après la visite en juillet dernier des ministres de la santé et de la recherche Marisol Touraine et Geneviève Fioraso et le rapport remis par les professeurs Thierry Philip et André Syrota. Né en 2004 à l’initiative de l’ancien maire de Toulouse et ministre de la santé Philippe Douste-Blazy, ce projet qui se chiffre à 300 millions d’euros, a pour objectif de rassembler les acteurs publics et privés de la cancérologie. Les premiers patients sont attendus début 2014.

  A vos billets !

De nombreuses et belles têtes d’affiche seront sur les scènes toulousaines cet automne. En attendant l’ouverture du Métronum à Borderouge (cette salle pourra accueillir jusqu’à 500 personnes), petit tour des salles qui promettent de grandes soirées aux Toulousains dès septembre. Le Zénith tout d’abord recevra en chansons Patrick Bruel, Michel Sardou, Indochine, Texas, Zazie, Mylène Farmer, M (Mathieu Chedid), Serge Lama, l’humoriste Muriel Robin, les spectacles grand public Mamma Mia ! Age tendre et tête de bois, Disney sur glace, et pour les plus jeunes Chantal Goya, Oui Oui et le grand carnaval. Au Casino Théâtre Barrière, retentiront les voix de Vanessa Paradis, Lara Fabian, Nolwenn Leroy, Carla Bruni. Au programme aussi, le groupe Circus. Pour rire : Noëlle Perna (alias Mado la Niçoise), Vincent Moscato, Denis Marechal, Arnaud Tsamere, Les Bodin’s, la troupe du Jamel Comedy Club, et à écouter : le casse-noisette de Saint Petersbourg, Carmen, ou encore Bollywood Express. Enfin, d’autres beaux artistes sauront conquérir le public d’Odyssud Blagnac : Alexandre Astier (« Que ma joie demeure »), Francis Huster (« Le Journal d’Anne Franck »), Michel Leeb (« Un drôle de père »), ainsi que Robin Renucci (« L’école des femmes »). Retrouvez toujours plus d’infos dans nos pages Culture.

 

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.