Rentrée 2011 : Quoi de neuf à Toulouse ?

Politique, justice, transports, spectacles… Que réserve cette rentrée aux Toulousains ? Passage en revue de quelques événements marquants de cet automne-hiver 2011.

 
Primaire socialiste
A qui le tour ?

Six candidats sont en lice pour la primaire du PS en vue de la Présidentielle de 2012 : François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, et seul non socialiste de cette liste, le PRG, Jean-Michel Baylet. Le premier tour de cette primaire aura lieu le 9 octobre, le second, une semaine plus tard, le 16. Pour participer, les votants devront s’acquitter d’un euro minimum et signer la charte des valeurs de la gauche. A Toulouse, la valse des meetings de campagne va débuter le 7 septembre avec Martine Aubry. Autres venues probables, Arnaud Montebourg le 9 septembre et François Hollande à la fin du mois.

Rue Alsace
Sous les pavés chinois…

Entre un chantier qui n’en finit pas de durer, des commerçants qui trinquent et un revêtement sujet à polémiques, la rue Alsace affiche régulièrement un nouveau calendrier de travaux. Ainsi, l’escalier du métro Capitole ne doit rouvrir que fin septembre ; date à laquelle doit également commencer la réfection du square de Gaulle. Mais sous les pavés de granit noir, la plage est loin d’être encore en vue… La fin de la rénovation de la rue la plus commerçante de Toulouse n’est en effet prévue qu’à la mi-2013.

Ligne G

Bientôt sur les rails ?

Ce n’est pas avant cet automne que le Conseil d’Etat doit examiner ce dossier. Les travaux de la ligne G ont été suspendus en juin dernier ; le tribunal administratif de Toulouse ayant remis en question l’utilité de cette ligne de tramway longue de 3.8 km et reliant les Arènes au Palais de Justice, suite à la requête de l’association pour un autre tracé (l’Apat). Opposés à cet arrêt en revanche, commerçants et riverains de l’avenue de Muret notamment, qui attendent avec impatience cette ligne G. A noter également, la grogne de la Fédération Régionale des Travaux Publics Midi-Pyrénées qui tire la sonnette d’alarme sur l’impact économique et social de cette suspension pour les entreprises locales du secteur. Quant aux tra- vaux de réseaux (eau, gaz, électricité, téléphone), ils doivent s’achever fin août sur le Pont Saint Michel, fin septembre sur les allées Jules Guesde, et place de Croix de Pierre, fin octobre sur les allées Paul Feuga, en fin d’année sur le boulevard Koenigs-place Emile Male et place de Catalogne (Fer à Cheval).

Ligne Saint-Jory Toulouse-Matabiau
Démarrage de la concertation publique

La phase de concertation publique concernant le projet d’aménagement de la ligne Saint-Jory Toulouse-Matabiau vient de débuter ce 29 août. Il s’agit pour Réseau Ferré de France d’aller à la rencontre de la population pour l’informer d’abord et recueillir ses suggestions par rapport à ce projet qui ambitionne deux objectifs : accueillir les trains aptes à la grande vitesse en prolongement de la LGV Bordeaux-Toulouse et offrir une desserte TER “performante” au Nord Toulousain. Est prévu un réaménagement complet de la ligne avec en particulier le passage à quatre voies de l’ensemble de la section entre le nord de la commune de Saint-Jory (raccordement de la future LGV) et la gare centrale de Toulouse. Mi-juillet s’est créée une nouvelle association “Pompignan : un train peut en cacher un autre” d’opposition à la LGV et qui défend l’aménagement des voies existantes. La fin de la concertation publique est elle annoncée pour le 28 septembre.

Surirradiés de Rangueil

Vers un procès pénal ?

Un dossier pas suffisamment “solide” pour envisager une procédure pénale. C’est ce qu’ont conclu mi-juillet les juges d’instruction du Pô-le santé publique de Paris dans l’affaire des surirradiés du CHU de Rangueil. Aussitôt, l’association SOS Irradiés 31 a fait savoir par la voix de son avocat Maître Christophe Léguevaques, qu’elle se donnait jusqu’en septembre pour «pré- parer des réponses argumentées avec des informations chiffrées et scientifiques pour essayer de retourner la situation». Entre 2006 et 2007, 145 personnes (dont 23 sont décédées) ont reçu un surdosage accidentel de radiation causé par un mauvais paramétrage de l’appareil de radiochirurgie au CHU de Rangueil. Elles étaient pour la plupart suivies pour des malformations cérébrales et des tumeurs intracrâniennes. Procès pénal ou pas, les juges ne devraient pas se prononcer au minimum avant le début 2012. Six millions d’euros d’indemnisation ont déjà été versés par les assurances.

AZF
Procès en appel

C’est le 3 novembre prochain que va débuter le procès en appel de la catastrophe de l’usine AZF qui a provoqué, il y a tout juste dix ans, le 21 septembre 2001, la mort de 31 personnes, fait des milliers de blessés et des dégâts matériels considérables. Il sera présidé par Monsieur Bernard Brunet. Les audiences devraient se dérouler salle Jean Mermoz. Rappelons qu’en première instance, le tribunal correctionnel de Toulouse avait prononcé la relaxe générale au “bénéfice du doute”. Ce qui avait conduit le Parquet et les parties civiles à faire appel de cette décision.

Police municipale
Bientôt une police montée ?

Après Blagnac, elle pourrait faire ses premiers pas en septembre dans la ville rose. Constituée de huit cavaliers pour cinq chevaux, la nouvelle brigade équestre toulousaine «vecteur de rapprochement avec la population» devrait permettre de «mieux assurer la tranquillité publique» assure Jean-Pierre Havrin, adjoint à la sécurité à la mairie de Toulouse. Entre l’achat des chevaux, des montures, la création des écuries et la formation des cavaliers, cette opération s’élève à 200 000 euros.

Fête Saint-Michel
Grand remue-manège

C’était presque une tradition à Toulouse. La fête Saint-Michel a émerveillé petits et grands tous les mois de septembre pendant de longues décennies. Etalée de tout son long sur les allées Jules Guesde, cette animation populaire donnait à Toulouse des airs de gros village. Mais le projet de la ligne G a fait le ménage dans les manèges. Le conseil municipal du 24 juin dernier a en effet déménagé la fête Saint-Michel au Zénith après consensus avec les forains. La manifestation version Zénith devrait avoir lieu du 24 septembre au 16 octobre. A moins que celle-ci ne soit sauvée in extremis par le Conseil d’Etat…

Culture
A vos billets !

Côté culture, cette fin 2011 s’annonce très éclectique avec de très belles têtes d’affiche que ce soit au théâtre ou sur la scène musicale. A commencer par de la chanson française. Il y en aura pour tous les goûts. Au Zénith d’abord avec Grégoire, Chantal Goya, Jean-Louis Aubert, Charles Aznavour, Ben L’Oncle Soul, Yannick Noah, Hubert Félix Thiéfaine et Zaz. Odyssud accueillera Thomas Dutronc et le Casino Théâtre Barrière, M Pokora, Jenifer, Nolwenn Leroy et Linda Lemay. Ambiance tout autant garantie avec la venue de trois grands artistes anglais et américains cet automne au Zénith : George Michael, Lenny Kravitz et Jamiroquai. Cette même scène se-ra enflammée avec trois autres dinosaures du rock métal : Motor- head, Alice Cooper et les Allemands de Scorpions. Dans la catégorie “grands spectacles”, les Tou- lousains pourront fredonner toujours au Zénith les chansons du quatuor suédois le plus célèbre avec Abba Mania, se remémorer toute une époque avec “Il était une fois Joe Dassin” et taper du pied en rythme avec Lord of the Dance. Côté hommage, le Casino Théâtre Barrière recevra Brit Floyd, The Pink Floyd Tribute Show.
Le rire sera lui aussi de la partie avec quelques mémorables one-man shows en perspective au Zénith : Anthony Kavanagh, Jamel Debbouze, Michael Gregorio, Laurent Gerra et Nicolas Canteloup. Au Casino Théâtre Barrière sont programmés Noëlle Perna (la truculente Mado la Niçoise), Cauet et Stéphane Guillon. Fellag et Régis Mailhot seront eux à Odyssud. Les planches ne seront pas privées d’humour non plus au Casino Théâtre Barrière avec Roland Giraud dans “Le Technicien”, Martin Lamotte dans “Drôle de couple” ou encore Michel Leeb qui se produira dans le “Hilarmonic Show”. Patrick Chesnais, Sam Karmann et Josiane Stoléru joueront une pièce tout en finesse “Toutou” à Odyssud, salle où le public jeune comme adulte pourra voir ou revoir un immense classique, “Le malade imaginaire” de Molière. La salle blagnacaise proposera également une “transposition magique et astucieuse” des Bijoux de la Castafiore d’après Hergé. Retrouvez plus d’infos sur les sorties spectacles dans nos pages Culture.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.