Que deviennent les anciens habitants du camp de Ginestous ?

© Franck Alix / JT

NOUVEAU DÉPART. Plus de 300 personnes vivaient dans des conditions très précaires au camp de Ginestous, avant d’être évacuées début juillet. Si certains ont disparu des écrans radars, 165 personnes ont été prises en charge par la mairie et par l’État. Où en sont-ils aujourd’hui ? // Maylis Jean-Préau Le lundi 10 juillet dernier, à 7 heures du matin, le camp de Ginestous était évacué. Depuis les années 1950, différentes populations avaient trouvé asile dans ce bidonville aux portes de Toulouse. […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.