PS; La déchirure

Plus que la défaite du XV de France (décidément Skrela n’est plus un joueur mascotte !), que le centième anniversaire de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss (c’est le moment de relire ce chef-d’œuvre qu’est “Tristes tropiques” et même de relire “La pensée sauvage”), que l’entrée à l’Académie française de Simone Veil (un vote emblématique 70 ans après la nuit de Cristal pour l’une des victimes les plus connues de ce droit politique d’exception que fut le droit antisémite de Vichy), plus que le passage à Paris du septuagénaire Léonard Cohen (après quinze années de retraite spirituelle, plus que la construction très “clintonienne” de l’équipe d’Obama (puisque Hillary Clinton à défaut de la vice-présidence accédera au poste prestigieux de “Secrétaire d’État”), plus que le renvoi en correctionnelle de Dominique de Villepin (passant de l’espoir du non-lieu à un procès où la moindre condamnation établirait le “complot” contre Sarkozy et mettrait provisoirement fin à un retour sur la scène politique), oui plus que tous ces éléments qui en eux-mêmes pourraient constituer des sujets passionnants à développer, il y a ce que le PS, à travers une surexposition médiatique (quelle story telling ! mais d’un genre pathétique, caricatural et pour le coup attristant) nous a proposé depuis Reims et Paris dans une guerre de succession qui se termine devant les tribunaux (quand les politiques ne savent ou ne peuvent faire respecter leur règlement) – leur droit interne – alors la politique est saisie par le droit ; on se souvient qu’aux États-Unis la Cour Suprême avait désigné George W. Bush en arrêtant le décompte…

Pour
lire, la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 341.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.

Cet
article sera publié dans sa totalité sur ce site la
semaine prochaine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.