Première étape pour la mobilité

Organisées du 5 mai au 28 juin, les Assises de la Mobilité ont permis aux Toulousains de s’exprimer à travers douze réunions sur les problèmes de transports et de déplacements. La municipalité a présenté samedi dernier les propositions retenues et soumises à réflexion pour un nouveau Plan de Déplacement Urbain à l’automne prochain.
Si la Ville rose souffre d’un manque de transports en commun et de moyens alternatifs de déplacements, on peut dire que les Toulousains n’ont pas hésité à se rendre en masse aux diverses réunions organisées dans le cadre des Assises de la Mobilité. Cet appel à mobilisation des habitants aura réuni pas moins de 2 000 participants en plus des 5 000 internautes ayant exprimé leurs avis sur les déplacements à Toulouse. Les propositions retenues par la municipalité devraient permettre de dresser les grandes lignes d’un nouveau PDU même si la question du financement reste essentielle. En effet, la Région s’est déjà engagée dans un large projet de réhabilitation des voies ferrées et le Département ne semble pas disposer des fonds nécessaires. Quant à la municipalité toulousaine, elle a d’ores et déjà voté une provision de 15 millions d’euros sur le budget de la Ville en faveur des transports. Mais cela sera-t-il suffisant pour mettre en œuvre l’ensemble des mesures mises au point lors des Assises ? Verdict à l’automne prochain.

 


Les propositions retenues

Des bus prioritaires sur les carrefours. Comme cela a déjà été expérimenté dans plusieurs villes, les bus ne seraient plus soumis aux feux rouges sur certaines artères de la ville grâce à un système de capteur qui repérerait le véhicule 150 mètres avant son passage. Les boulevards Atlanta et Mistral seraient les premiers à êtres expérimentés.
Création de nouvelles voies de bus. Les Toulousains et diverses associations ont demandé le réaménagement des boulevards d’Atlanta et Eisenhower, les avenues Pierre Ourliac et Mistral, la route de Seysses et le faubourg Bonnefoy. De nouvelles voies de bus pourraient être mises en service en 2009, parallèlement à une meilleure communication vis-à-vis des usagers.
Tous à bicyclette ! Le succès de VélôToulouse fait son chemin dans la tête des usagers qui préconisent une extension du dispositif à d’autres quartiers de la ville. L’association Movimento, mise sur la touche suite à l’appel d’offres concernant le dispositif de location de vélos, pourrait recoller au peloton en proposant un service complémentaire à VélôToulouse. La création de nouvelles voies cyclables associée à la sécurisation des circuits fait également partie des propositions retenues.
Le tramway a la côte. Cheval de bataille de Pierre Cohen durant la campagne municipale, le tramway a retenu l’attention des Toulousains. Deux itinéraires seraient à l’étude pour compléter la Ligne E dont une boucle entre le Canal du Midi et la Garonne.
Un stationnement plus accessible. Les habitants souhaitent avoir accès à des tarifs préférentiels sur les abonnements, notamment lorsque les usagers en possèdent déjà un pour les transports en commun. Autre préoccupation : les emplacements pour les personnes à mobilité réduite. Ceux-ci doivent être développés parallèlement à un aménagement plus accessible des réseaux piétonniers. Afin de faciliter encore le stationnement et les déplacements, les Toulousains ont évoqué la possibilité de trouver une alternative aux camions de livraison en centre-ville. Ces derniers pourraient être remplacés par des véhicules légers grâce à un système de centralisation des marchandises chargé d’organiser la distribution.
Au fil de l’eau. Longtemps considérés comme une idée farfelue, les déplacements en péniche sur le Canal du Midi ou la Garonne refont surface. La proposition sera soumise à étude et la qualification de transport en “site propre” prendrait là tout son sens mais le projet souffre de nombreux obstacles, à commencer par la présence d’écluses qui rallongeraient considérablement les voyages. D’autre part, la vitesse est strictement limitée à 8 km/h sur la Garonne afin de protéger les berges. A suivre.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.