Pourquoi NKM est si seule ?

Il est étonnant de voir qu’une candidate à la mairie de Paris n’a pas de disciples ni de partisans. Cela est probablement dû au fait que son principal exploit a été d’écarter tous ceux qui se trouvaient sur son chemin que ce soit en politique ou en Ecologie. En politique le principe « diviser pour régner » peut se comprendre pour cette héritière politique issue de la « Nomenklatura » mais l’application de ce principe à l’écologie où la solidarité est obligatoire a de quoi surprendre. Il est vrai qu’elle a choisi l’Ecologie par défaut ; son ambition en tant que polytechnicienne était le Ministère des armées. Maintenant qu’elle est désignée comme tête de liste de l’UMP par seulement 20 000 votants face à de parfaits inconnus, saura-t-elle rassembler des Parisiens comme le fit Jacques Chirac en son temps ? Rien n’est moins sûr. Quand on a pris l’habitude d’écarter tout le monde pour se frayer un chemin vers le pouvoir, il est bien difficile de changer d’attitude. Les vieilles habitudes sont tenaces. On verra si les conseils de Bernadette Chirac dont les campagnes se sont limitées à son canton auvergnat, seront suffisants pour lui permettre de l’emporter.

 

 

Michel VILLENEUVE,

Vice-président de Génération Ecologie



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.