Pôle Emploi Midi-Pyrénées ; Léger repli de l’emploi salarié en 2009

Malgré une bonne résistance face à la crise, l’emploi salarié en Midi-Pyrénées a diminué en 2009. La Haute-Garonne et le secteur tertiaire restent les seuls maîtres du jeu.

 
1.6 %. C’est le taux annuel moyen qu’affiche Midi-Pyrénées en termes d’emplois salariés, contre 0.7 % pour la France métropolitaine. Une dynamique observée de manière quasi discontinue depuis trente ans. «Avec un solde migratoire de 30 000 nouveaux arrivants par an en Midi-Pyrénées, dont la moitié à Toulouse, notre région est obligée de créer des emplois afin d’absorber ces populations en demande» explique Yves Dubrunfaut, Directeur Régional Pôle emploi Midi-Pyrénées.
Mais crise oblige, 2009 a changé la donne, selon l’étude qu’a réalisé le Pôle Emploi Midi-Pyrénées sur l’évolution annuelle de l’emploi salarié dans notre région. En effet, le ralentissement économique n’a pas épargné Midi-Pyrénées qui l’année passée, a enregistré la destruction de 2 500 postes (-0.4 %)
Toutefois notre région a mieux résisté à la crise que le reste de l’Hexagone (-1.5 %). Elle se situe en 2ème position (après la Corse) avec PACA et Languedoc-Roussillon.
Véritable moteur de la croissance en Midi-Pyrénées, la Haute-Garonne (qui concentre 54.3 % des salariés) dont bien évidemment Toulouse, permet de limiter les dégâts étant les seules à créer de l’emploi en 2009 (+0.4 %), avec trois autres bassins que sont Lourdes (Hautes-Pyrénées), Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) et Condom (Gers). Dans le rouge, l’Ariège avec -2.4 %, chiffre qui traduit ses difficultés dans le secteur de l’industrie.

Le tertiaire tire son épingle du jeu

Seul secteur à présenter une évolution positive, le tertiaire. Avec +0.9 %, celui-ci poursuit sa progression (contre -0.4 % au niveau national). Certaines activités (architecture, ingénierie, hébergement médico-social et recherche en développement scientifique) y sont plus particulièrement représentées. C’est cependant la restauration qui connaît la hausse la plus importante avec +4.9 %. Mais cette hausse du tertiaire ne suffit pas à compenser les suppressions d’emploi qui sévissent en revanche dans l’industrie (-3.5 %) malgré une progression de +1.5 % dans la construction aéronautique et spatiale, ainsi que dans la construction (-3.5 %), dernier secteur où la principale activité (travaux de maçonnerie générale et gros œuvre de bâtiment) est en recul de -7.3 %. Quant à l’intérim, les établissements de Midi-Pyrénées y ont moins eu recours en 2009 (-2 %), privilégiant de fait les emplois existants.
Même si les responsables de Pôle Emploi Midi-Pyrénées ne se risquent pas à des pronostics hasardeux, ils considèrent néanmoins pour 2010 que l’évolution de l’emploi dans notre région sera positive avec un regain d’activité et des créations d’emploi plus soutenues pour 2011. Mais bien évidemment, elle ne pourra pas «repartir sur un seul département et un seul secteur d’activité», prévient Pierre Brossier, responsable du service Statisti-ques, Etudes et Evaluations au Pôle Emploi Midi-Pyrénées.

Claire Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.