Pôle Emploi de Colomiers; Laurent Wauquiez passe au guichet

Le secrétaire d’Etat à l’emploi était en visite la semaine dernière au Pôle Emploi de Colomiers pour une réunion avec les acteurs régionaux et pour rassurer les 40 professionnels inquiets par la fusion ANPE / Assedic.

 
Studieux et à l’écoute, le secrétaire d’Etat à l’emploi Laurent Wauquiez a fait une escale la semaine dernière au Pôle Emploi de Colomiers afin de visiter la nouvelle structure issue de la fusion ANPE/Assedic et surtout de jauger le travail des conseillers. L’ancien porte-parole du gouvernement n’a pas lésiné sur le temps passé avec chaque employé, examinant chaque bureau, inspectant les nouveaux dispositifs et s’attardant sur le sentiment des demandeurs d’emploi. Mais cette visite protocolaire avait avant tout pour but de rassurer des conseillers inquiets par cette réforme du gouvernement : «Je suis conscient que c’est difficile d’accepter un nouvel univers de travail. C’est une véritable révolution culturelle. Mais je ne vous demande pas de réforme big-bang. Je suis profondément convaincu que ce guichet unique va considérablement améliorer le service et le paiement en temps et en heure des indemnisations doit être une priorité.»
Un guichet unique qui regroupe désormais les services d’indemnisation et de placement afin que chaque demandeur d’emploi bénéficie d’un seul conseiller chargé de son dossier. Une solution de facilité qui a du mal à séduire les conseillers ex-ANPE et ex-Assedic, inquiets pour leur avenir : «Sur le papier, c’est une bonne chose mais, au quotidien, c’est loin d’être évident. Nous apprenons les choses au jour le jour, nous sommes en manque d’informations», confie une conseillère à l’emploi.

Pas d’économie ni de baisse d’effectifs

Le personnel a d’ailleurs profité de la présence de Laurent Wauquiez pour émettre des doutes sur le bien fondé de la réforme : trop de dossiers en cours, des formations qui se font attendre, une crainte de baisse des effectifs… Le secrétaire d’Etat se veut optimiste : «Tout ne se fera pas du jour au lendemain. Mais, dans cette réforme, je ne cherche pas d’économie. Au contraire, le budget des Pôles Emploi est revu à la hausse et les effectifs seront renforcés.» Et le directeur du service placement Jacques Vollmer d’ajouter : «Les premières formations débuteront en mai.»
Avant de rencontrer les préfets de départements, le directeur régional du travail, les directeurs départementaux de l’emploi et les acteurs du Pôle Emploi en Midi-Pyrénées pour faire un point sur les contrats aidés, Laurent Wauquiez a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif de formation pour les personnes en chômage partiel, «prévu d’ici deux mois». Enfin, il a laissé au personnel de Colomiers les coordonnées de son cabinet afin de garder le contact avec le terrain : «Chaque vendredi, réunissez-vous et faites-moi remonter des propositions comme l’aide à la mobilité ou les gardes d’enfants pour les demandeuses d’emploi isolées. Je ne veux pas d’une réforme plaquée et je veux rectifier le tir avec vous.»

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.