« Ô fait maison » mêle fast food et qualité

Ce mardi, un nouveau restaurant de burgers Ô fait maison ouvre à Toulouse. Déjà implanté à Colomiers depuis 2011, le concept imaginé par Thomas Lodé fait des petits…

Le burger est à la mode. Les adresses où l’on trouve ce fameux sandwich américain revisité façon cuisine traditionnelle, se multiplient à Toulouse. Fini le hamburger « fast food » au steak archi cuit, et aux sauces douteuses… Il devient un mets de choix. Ô fait maison surfe sur la tendance. Le deuxième restaurant du nom a ouvert ses portes aujourd’hui, boulevard Pierre Marie Curie. Son originalité, garder le concept « fast food », dans le service, la rapidité et les emballages : les frites sont servies dans des barquettes et les burgers dans des boîtes en bambou recyclables.

Bref, on mange avec les doigts, mais on mange du « fait maison ». Thomas Lodé met un point d’honneur à se fournir en produits frais, du terroir, directement chez les producteurs. Pour les steaks, par exemple, il a choisi la viande de race Limousine. Une traçabilité parfaite de l’agriculteur à l’assiette. La recette du pain a été élaborée par le restaurateur, « mais on la fait faire par un boulanger car ici nous n’avons pas la place», explique-t-il.

A la carte, pas moins de 15 burgers différents sont proposés. Des recettes bien consistantes à base de cheddar, jambon Serrano, chèvre-miel, fromage raclette et galette de pomme de terre… Des burgers à base de poulet, mariné au curry ou pané, sont aussi au menu. Pour les plus affamés, Le HULK superpose trois steaks, trois cheddars, du bacon et une « sauce Toto » (mayo, barbecue, noix de muscade et… un petit secret du chef). A tester par ailleurs, les petites bouchées de camembert ou encore le cookie maison.

 

Au niveau tarifs, Ô fait maison reste dans les fourchettes de prix fast food, avec un menu simple (burger, frites, boisson) entre 7,90 et 8,90 euros et un menu étudiant à 6,90 euros. Pour info, le restaurant, ouvert 7j/7 (sauf le dimanche midi) fait à emporter et livre à domicile.

Thomas Lodé met toutes les chances de son côté pour que le concept « prenne » à Toulouse et pense déjà à ouvrir d’autres Ô fait maison, voire à franchiser sa marque.

 

Coralie Bombail

 

 



UN COMMENTAIRE SUR « Ô fait maison » mêle fast food et qualité

  1. anniel dit :

    Bonjour,

    J’aurais aimé goûter les sandwichs de ce resto mais j’ai voulu commander samedi soir pour une livraison à 500 m. Il m’a été répondu que les livraisons n’étaient pas effectuées contrairement à la publicité reçue. Sinon rv donc dimanche matin au resto vu qu’il est ouvert 7/7 ce qui est écrit sur le mur de façade Et bien non c’est fermé…Dommage mais je ne désespère pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.