Nouvelle Star; Amandine sur ses terres

Bien entourée par ses quatre amis finalistes, la gagnante de l’édition 2008 de la Nouvelle Star a donné un concert à guichets fermés au Casino Barrière la semaine dernière. Rencontre avec une troupe de jeunes artistes pleins d’ambition mais lucides quant au futur.

 
«C’est un peu ma soirée. Je suis ici chez moi !» Amandine ne boude pas son plaisir avant de monter sur scène la semaine dernière, pour entonner de sa voix soul le tube de son alter ego Amy Winehouse, «Rehab». Accompagnée de Cédric, Ycare, Jules et Benjamin, la lauréate de l’édition 2008 de la Nouvelle Star revient sur ses terres toulousaines dans le cadre d’une tournée qui devrait «faire revivre les moments forts de l’émission tout en garantissant de petites surprises.»
Joué à guichets fermés devant 1200 spectateurs, le concert se veut rock’n’roll et intimiste, avec une grande part d’acoustique. «On retourne à la scène, à ce qu’on faisait avant de participer à l’émission», précise Benjamin. «Sur le plateau, on ne chantait pas vraiment pour le public mais pour le téléspectateur. Il s’agit d’un formatage différent.» «Avec la tournée, c’est de la pure liberté !», ajoute Cédric.

 

Des projets et un album

La liberté de laisser libre cours à la sensibilité de chacun. Car le succès du programme de M6 relève peut-être de l’éclectisme de ses candidats : Amandine à la voix soul digne des grandes divas, Cédric le crooner séduisant, Jules jeune play-boy aux influences pop-rock, Benjamin le timide jazzman et Ycare le rêveur déjanté. De quoi satisfaire un public intergénérationnel dans une lutte constante d’audimat sur ce type de programme. Mais pas question de comparer la Nouvelle Star à la Star Ac : «Ce sont deux parallèles qui ne se touchent pas», prévient Ycare.
Quant au futur, les artistes en herbe l’aborde avec lucidité : «Nous sommes dans une période charnière où il faut se montrer créatif. L’avenir sera ce qu’on en fera», annonce avec sagesse Cédric, capitaine de bateau de son métier. La mer sera peut-être agitée et les cinq amis auront sûrement à affronter de nombreuses vagues mais il restent optimistes : «Nous avons chacun nos projets. Nous n’avions pas la prétention d’apporter quelque chose de nouveau en participant au casting. Pour ma part, cette expérience m’a permis de partager un plateau avec Keziah Jones ; chose que je n’aurais pas pu imaginer. Je n’ai pas inventé l’eau chaude mais si je peux la faire bouillir, c’est déjà pas mal !», explique avec humour le benjamin de la bande Jules. La seule à tirer son épingle du jeu reste Amandine, assurée de sortir un album d’ici la fin de l’année grâce à son statut de grande gagnante. Un disque qui se veut «soul rock décalé» selon la Tournefeuillaise. En attendant d’écouter sur les ondes les créations des Nouvelles Stars, Cédric conclut avant de monter sur scène : «Nous ne sommes pas sûrs d’aller au bout mais la route est belle…»

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.