Nouveau cercle PRG autour de Sonia Guillemet

Sonia Guillemet, une nouvelle venue en politique

La fédération départementale du PRG (parti radical de gauche) a lancé hier soir un nouveau cercle sur les quartiers Amouroux, La Roseraie et Bonnefoy. C’est le quinzième sur la Haute-Garonne. Ce dernier né se veut « le porte-parole des quartiers populaires » selon sa présidente Sonia Guillemet. Il s’agit pour elle de mettre en avant et de valoriser l’image de cités toulousaines, souvent réputées pour de mauvaises raisons. Un but partagé par le PRG et son président départemental Christophe Delahaye : « J’ai moi-même vécu dans les quartiers nord de Muret, et je peux comprendre qu’après vingt-cinq ans passés dans ce type de quartiers, on puisse être désespéré. » L’ambition est d’ailleurs déjà là avec des organisations programmées de débats tels le vote des étrangers aux élections locales ou la condition de la femme dans les quartiers difficiles. « Le PRG s’est toujours construit dans la diversité. Rappelons-nous notamment que Gaston Monnerville (guyanais) a été président du Sénat… » a ajouté Christophe Delahaye. « Nous sommes ici pour reconstruire une jeunesse radicale » a lancé à l’assemblée Pierre-Nicolas Bapt, secrétaire départemental du PRG, comme pour souligner la nécessité d’un renouvellement générationnel au sein de la classe politique. La création de ce nouveau cercle PRG est également l’occasion de saluer une nouvelle venue en politique … Sonia Guillemet. Un visage dont nous pourrions reparler d’ici peu.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.