Nadal Rey ; Homme de coeur et d’action

Lire Nadal Rey, c’est entamer une discussion avec un ami, clarifier son opinion, peut-être modifier son point de vue, voir plus clair en soi-même et dans le monde qui nous entoure. Cela dans le plaisir d’une langue juste, avec des mots plein de sève, des vers faits, comme il se doit, de sonorité et de rythmes. Il publie, aux Editions Ixcéa, le premier tome de sa trilogie de poèmes écrits en occitan et traduit en français.

 
Nadal Rey, vous publiez un recueil de poèmes en occitan. N’est-ce pas surprenant pour un homme d’action tel que vous ?
Ce ne devrait pas l’être. Ce qui est normal, au contraire, c’est que la poésie accompagne l’action, mieux, qu’elle surgisse de l’action, qu’elle en exprime le sens profond, l’aspiration intime vers la compréhension et l’amour des autres.

Serait-ce pour cela que votre couverture montre l’escalier du Machu-Pichu ?
Tout à fait. En gravissant voici quelques années, les marches de cet étrange escalier, je me disais que tout un peuple avait voulu, en le taillant dans la montagne, exprimer sa soif d’idéal, de beauté et d’amour. La poésie est pour nous le moyen de nous élever vers les hautes cimes; elle est à la fois explication et incitation.

Vous avez écrit ces poèmes en langue d’oc !
Oui, ils sont nés en occitan, ma langue maternelle, «nòstra segonda mai», comme le dit Jansemin (poète de langue d’oc du XVIIIème siècle, couronné par l’Académie d’Agen, ndlr). Ils ne sont pas le résultat d’une élaboration pénible ni patiente dans un cabinet de travail. Ils ont émané en moi à des moments et lieux divers, dans les trains, les avions en voyage, en randonnée pédestre ou cycliste, dans ces occasions où l’on a le temps de regarder en soi-même… Serait-ce un mal que de conserver l’authenticité de l’expression ? Cependant, je les ai traduits en Français : j’estime que le bilinguisme est une richesse, qu’il permet d’exprimer la plénitude et la singularité de l’expression.

Le volume qui paraît aujourd’hui porte la mention “Tome 1” ?
Ce premier volume a puisé dans une source d’inspiration, la famille. Il est prévu que le deuxième regroupe les écrits inspirés par le pays et l’histoire et le troisième, ceux qui reflètent ou jugent la vie… J’espère que le lecteur aimera ces poésies, toutes inspirées par le respect et l’amour de la vie.

Propos recueillis
par Robert Linas


Nadal Rey sera en dédicace
à la librairie Deloche de Montauban
Le 23 avril prochain


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.